RMC Sport

PSG: Riolo pose sa candidature pour prendre la présidence

Daniel Riolo, journaliste et éditorialiste sportif de RMC, présente "très sérieusement" sa candidature à la présidence du PSG pour remplacer Nasser Al-Khelaïfi qu’il estime responsable de la nouvelle élimination parisienne en Ligue des champions.

Vingt-quatre heures plus tard, la colère n’est pas retombée. Si le ton était un peu moins véhément, Daniel Riolo a réitéré ses critiques contre Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG, jeudi dans l’After Foot sur RMC. Le journaliste et éditorialiste sportif de RMC rejette la faute sur le président parisien après la nouvelle élimination de Paris en 8e de finale de la Ligue des champions, contre le Real Madrid. Il présente même sa candidature pour prendre la place du dirigeant qatari, sous la menace de lourdes sanctions après s’être rendu dans le vestiaire des arbitres à l’issue du match.

"Je peux me rendre disponible si le PSG veut gagner un jour la Ligue des champions"

"C’est (les potentielles sanctions, ndlr) logique, justifié contre le vrai responsable du fiasco depuis des années, à savoir le président, lance Daniel Riolo. C’est lui le premier responsable. On peut parler de l’entraîneur, du directeur sportif, des joueurs. Evidemment les joueurs sont fautifs mais ils sont mis dans des conditions qui sont choisies et voulues depuis des années. L’autorité vient d’en-haut, la verticalité vient du sommet et elle n’existe pas au PSG. Le premier responsable, c’est le président de ce club qui n’est pas apte à occuper ces fonctions. Je rappelle évidemment que je peux me rendre disponible si le PSG veut gagner un jour la Ligue des champions puisque je serai le seul à pouvoir le faire. Et je parle très sérieusement, sachez-le."

Le PSG s’est liquéfié, mercredi sur la pelouse du Real Madrid lors d’une partie que l’équipe maitrisait pourtant sereinement. Paris menait 1-0, confortant ainsi son avantage acquis à l’aller (1-0) avant une dernière demi-heure catastrophique. Karim Benzema a inscrit un triplé en seize minutes pour permettre au Real de renverser Paris. Une élimination qui avait provoqué la colère de Daniel Riolo quelques instants plus tard sur le plateau de l’After Foot.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder les 8es de finale de la Ligue des champions

Le journaliste a aussi pointé la responsabilité de Nasser Al-Khelaïdi dans un édito sur notre site (l’intégralité à lire ici). "Le directeur de la prison, le responsable, c’est le président, a-t-il écrit. Ce roi de carton et sa cour de laquais incompétents. Non monsieur Al-Khelaïfi, ce n’est pas l’arbitre le fautif à Madrid. C’est vous! Vous seul qui depuis des années êtes partout et nulle part. Vous, qui voulez diriger le PSG et le foot mondial sans rien connaître ni de ce club ni de ce sport. Vous qui êtes en train de saborder le PSG tout en étant honni de toute l’Europe sauf de votre nouvel ami, l’opportuniste Ceferin. Le plus gros exploit de Paris, c’est quand même d’avoir réussi à faire en sorte que même les supporters du Barça souhaitaient la qualification du Real! Je ne sais pas si on mesure le rejet culturel dont fait l’objet le PSG ! Assurément et je l’affirme sans la moindre exagération, sans une révolution interne, le PSG est un club mort!"

NC