RMC Sport

Rivère: "Si on a une chance de faire revenir Ben Arfa à Nice, on la tentera"

Hatem Ben Arfa

Hatem Ben Arfa - AFP

Si l'OGC Nice n'a pu faire revenir Hatem Ben Arfa cet été, le président azuréen pense toujours au joueur parisien, comme il l'a expliqué dans Team Duga sur RMC ce jeudi.

A l'écart du groupe professionnel du PSG qui souhaite son départ, Hatem Ben Arfa n'a pas donné suite à des touches dans le championnat turc. Le joueur de 30 ans semblait privilégier un retour à l'OGC Nice, où il avait brillé en 2015-2016. Invité de Team Duga sur RMC ce jeudi, le président Jean-Pierre Rivère a regretté n'avoir pu finaliser l'opération.

A lire aussi >> PSG: Ben Arfa sera "le Neymar de la CFA" ou joker en Ligue 1

Pas envisagé comme joker médical

"Il y a peut-être un dossier que j’aurais aimé finaliser mais nous n'y sommes pas arrivés, c’est celui d’Hatem Ben Arfa. Le mercato est terminé donc je peux vous dire la vérité. Il y a eu une multitude de petites raisons qui expliquent cette non-venue mais ça fait partie d’un mercato", a détaillé le président niçois.

Mardi, l’avocat de Ben Arfa parlait de la possibilité d’engager le joueur parisien en tant que joker médical. Une option pas à l'ordre du jour à en croire Jean-Pierre Rivère. "Pour l’instant, Hatem est dans une position un peu particulière avec Paris. Mais si un jour, il y a une fenêtre de tir pour le faire venir cet hiver ou l’été prochain, on regardera ça bien volontiers", a-t-il expliqué. Avant de poursuivre: "Il ne faut pas oublier quel club est Nice. On progresse étape par étape. On sort de deux saisons où on a terminé à la 4e et à la 3e places, un classement pas en adéquation avec notre budget. Il y a des clubs beaucoup plus puissants que nous pour intervenir sur Hatem mais si on a une chance, on la tentera".

Un choix pas uniquement financier

L'homme fort de l'OGCN a ensuite déclaré qu'il était au courant des motifs qui avaient poussés Hatem Ben Arfa à rester au PSG, où il est destiné à évoluer en N2 (ex-CFA). "C’est un dossier assez complexe. Il faut savoir respecter les choix qui sont faits. J’ai beaucoup d’affection pour Hatem. Il a fait un choix et j’en connais les raisons. Je peux vous dire qu’elles ne sont pas uniquement financières, loin de là. Je lui souhaite du bonheur car c’est quelqu’un que j’apprécie. S’il reviendra un jour à Nice? Je n’en sais rien. Ou qu’il aille, je lui souhaite de prendre du plaisir, de retrouver le terrain et d’être heureux", a-t-il conclu.

VIDEO - La rencontre entre Ben Arfa et l'émir du Qatar racontée par l'avocat du joueur: