RMC Sport

Saint Etienne-Rennes: les Bretons enfoncent les Verts avec un festival de Terrier

Porté par un triplé de Martin Terrier, Rennes a corrigé Saint-Etienne (5-0) ce dimanche à Geoffroy-Guichard lors de la 17e journée de Ligue 1. Les Bretons sont deuxièmes du classement derrière le PSG alors que les Verts restent derniers du championnat.

L’éclaircie des dernières semaines et les deux victoires contre Clermont et Troyes ont vité été oubliées du côté de Saint-Etienne. En quelques jours, les Stéphanois ont perdu à deux reprises contre Brest (1-0) et surtout ce dimanche face à Rennes (0-5). Balayés à Geoffroy-Guichard lors de la 17e journée de Ligue 1, les Verts ont vécu un début d’après-midi cauchemardesque.

Dernier du classement après cette nouvelle correction, le club du Forez ne semble peut-être avoir plus qu’un seul espoir pour s’en sortir: le rachat par milliardaire russe. Pour le côté sportif, l’avenir paraît de plus en plus incertain. Les "Puel casse-toi" et "Puel démission" descendus des tribunes malgré la fermeture des virages en disent long sur la situation de l’ASSE. A l’inverse, Rennes se relance et reprend la deuxième place du championnat de France après ce succès et la défaite de l’OM contre Brest (1-2).

>> Revivez ASSE-Rennes (0-4)

"C'est une catastrophe. On est à domicile, les supporters sont là et nous poussent. On prend 5-0, c'est interdit. On n'a pas le droit, a regretté Zaydou Youssouf auprès de Amazon Prime Vidéo. Cela fait vraiment mal. [...] Franchement on essaye de travailler à l'entraînement. On essaye de le reproduire en match mais cela se passe autrement. Il faut vite tourner la page, cela devient urgent. 5-0 à domicile c'est catastrophique. Il faut montrer autre chose pour les supporters."

Terrier signe un triplé dont deux bijoux

Les supporters du PSG et de l’équipe de France s’amuse régulièrement avec la phrase de Kylian Mbappé et son "T’es pas content? Triplé". Auteur d’une prestation remarquable, Martin Terrier peut s’approprier la citation du champion du monde 2018.

Déjà auteur de cinq buts cette saison en Ligue 1, l’attaquant breton en a ajouté trois supplémentaires ce dimanche. Le tout sur trois passes décisives de Lovro Majer. Encore au-dessus techniquement, le meneur de jeu croate a régalé ses partenaires.

Une belle ouverture pour un Martin Terrier à la limite du hors-jeu, a permis aux Rennais de prendre rapidement les devants. Sans trembler, l’ancien attaquant de l’OL a remporté son duel face à Etienne Green (0-1, 21e). Ensuite, sur un centre millimétré de Lovro Majer, le buteur de 24 ans y est allé de son doublé d’une superbe madjer (0-2, 27e).

La madjer du Rennais Martin Terrier face à Saint-Etienne
La madjer du Rennais Martin Terrier face à Saint-Etienne © Icon Sport

Si le but contre son camp malchanceux de Maçon a tué tout suspense avant la mi-temps, Martin Terrier a eu le dernier mot au retour des vestiaires. Sur une nouvelle passe de Lovro Majer, le joueur breton a décoché une fantastique frappe enroulée depuis l’extérieur de la surface en direction de la lucarne opposée (0-4, 47e).

"Même contre Lille dans le contenu c’était correct. On ne baisse pas la tête. Il faut savoir rebondir et on le fait très bien, a indiqué Martin Terrier au micro d’Amazon dès la mi-temps. On forme un beau duo [avec Gaëtan Laborde]. Mes coéquipiers me mettent dans de bonnes conditions. J’étais un peu malade avant le match mais cela ne se ressent pas. J’espère continuer sur la même dynamique."

Rennes dauphin du PSG, les Verts au fond du gouffre

Battus par Lille en milieu de semaine (1-2), les Rennais ont immédiatement corrigé le tir en profitant des errances défensives de Saint-Etienne. Une frappe croisée d’Ugochukwu, pour son premier but professionnel (0-5, 83e), a donné encore plus d’ampleur à la démonstration rennaise.

Après le coup d’arrêt face aux Dogues, l’équipe entraînée par Bruno Genesio a retrouvé l’allant collectif qui lui avait permis d’enchaîner 13 matchs de suite sans défaite toutes compétitions confondues. Le carton de ce dimanche, couplé à la défaite marseillaise contre Brest la veille, offre la deuxième place de Ligue 1 aux Bretons derrière le PSG.

Avec 31 points, Rennes prend même deux longueurs d’avance sur l’OM après cette 17e journée de la saison. Dans le bas du classement, Saint-Etienne rate l’occasion de mettre la pression sur ses concurrents dans la course au maintien. Pire, avec cette manita reçue à la maison, le divorce semble définitivement acté entre le groupe et les supporters.

JGL