RMC Sport

Sanctions après Monaco-OL: ce que dit le rapport de l'arbitre sur les échauffourées

Les sanctions sont tombées ce mercredi concernant la bagarre de fin de rencontre entre joueurs de Monaco et joueurs de l'OL dimanche soir, en clôture de la 35e journée.

Les sanctions après les échauffourées de fin de rencontre entre Monaco et l'OL, dimanche soir, sont tombées ce mercredi par la voix de la commission: Maxence Caqueret (carton rouge dans le jeu) écope d'un match de suspension, tout comme ses partenaires Marcelo et Mattia De Sciglio. La peine est plus lourde pour les joueurs monégasques: trois matchs ferme de suspension pour Willem Geubbels, deux pour Pietro Pellegri. 

Marcelo à l'origine, des coups de la part de Geubbels

Pourtant, à la lecture du rapport, difficile de comprendre une telle différence de sanctions. La commission s'est basée sur le rapport rendu par Clément Turpin à l'issue du match, stipulant que:

Marcelo s'est rapproché de Ben Yedder avec des gestes agressifs et menaçants, plusieurs mots ont été échangés de manière virulente sans pouvoir en comprendre la teneur. Marcelo, d'abord écarté par un adversaire, a tenté de revenir avec une attitude menaçante et agressive qui a cristallisé l'attroupement à l'origine de la bagarre. Isolé par des partenaires et membres du staff, il n'a pas donné de coups mais son attitude a caractérisé un comportement violent à l'origine des évènements qui se sont déroulés par la suite. De Sciglio est venu se mettre au milieu du paquet de joueurs, poussé un joueur monégasque avant de répliquer. Geubbels est ensuite arrivé dans l'attroupement agrippant De Sciglio de manière violente et physique puis un échange de coups de poings s'est produit entre les deux joueurs, Geubbels étant l'instigateur de l'échange de coups. 

Pellegri a poussé un membre du staff adverse avant d'être pris en charge par les membres de l'AS Monaco. Son comportement, par des cris et des gesticulations, était agressif et son attitude violente. 

Les motifs d'exclusions

Clément Turpin, assimilant cet évènement à une "bagarre de rue", a ensuite exclu: Marcelo pour sa conduite violente et agressive à l'origine de l'incident sans échange de coups, Pellegri pour comportement violent hors de contrôle et échange de coups, Geubbels à l'origine de l'échange de coups de poing et De Sciglio pour avoir répondu par des coups de poing.  

Quittant le terrain pour les vestiaires, le rapport indique également que Marcelo a adressé aux arbitres ces mots: "Always the same shit". Des propos "perceptibles" par le trio arbitral. Pietro Pellegri a souhaité venir s'excuser dans le vestiaire des arbitres pour son comportement. 

Petrov: "Il y a un très fort sentiment d'incompréhension et d'injustice"

Après la lecture du rapport et à la vue des sanctions données, le vice-président de l'AS Monaco s'est exprimé dans l'Equipe par ces mots: "Compte tenu des éléments à notre disposition et après lecture du rapport qui a été fait à l'issue du match, je suis extrêmement surpris par cette décision et par l'inégalité de traitement manifeste entre nos joueurs et ceux de l'OL, dont le comportement et l'agressivité ont été pourtant clairement définis comme étant à l'origine de l'après-match houleux. Il y a un très fort sentiment d'incompréhension et d'injustice. Entre les évènements de ce match au cours duquel notre adversaire aurait dû écoper de plusieurs cartons rouges, comme cela a d'ailleurs été largement souligné dans les médias, et cette décision qui nous handicape pour la fin de saison, cela fait beaucoup trop. Nous allons voir ce que nous pouvons faire et nous réservons la possibilité de faire appel." Un appel auquel réfléchit sérieusement l'AS Monaco. 

Clément Brossard