RMC Sport

Toulouse: Reynet et Kalinic sont mis en concurrence, selon Zanko

Titulaire depuis deux saisons à Toulouse, Baptiste Reynet a été désavoué cet hiver par sa direction avec l'arrivée du Croate Lovre Kalinic. Questionné sur le sujet ce vendredi en conférence de presse, l'entraîneur toulousain Denis Zanko a voulu éteindre la polémique.

Le 11 janvier, contre Brest (2-5), Baptiste Reynet était intronisé capitaine du Téfécé pour les débuts de Denis Zanko sur le banc. Dix jours plus tard, son club a annoncé l’arrivée de Lovre Kalinic, portier international croate, en provenance d’Aston Villa. Difficile ne pas interpréter ce recrutement comme un désaveu pour Reynet.

Selon L’Equipe, l’ancien Dijonnais a rencontré mardi son entraîneur et le coordinateur sportif du TFC, Pantxi Sirieix, pour tenter de comprendre les raisons de cette signature. Il serait reparti du Stadium sans s’entraîner, avant de faire son retour le lendemain. Mais depuis, des rumeurs font état d’un possible départ de Reynet d’ici la fin du mercato. Questionné sur le sujet ce vendredi en conférence de presse, Zanko a cherché à éteindre la polémique.

"Je compte toujours sur Baptiste"

"On a eu une réflexion pour améliorer l’équipe. Dans cette période de mercato, ce sont des questions légitimes. Il y a une semaine, vous me posiez des questions auxquelles je ne pouvais pas répondre. Des choses se sont mises en place concernant le poste de gardien. Le capitanat de Reynet contre Brest? Si c'était à refaire, je reprendrais exactement la même décision. Ça me paraissait normal", a confié l’entraîneur toulousain, conscient que cette situation peut être compliquée à vivre pour Reynet.

"Vous dire que Baptiste a bien pris l'arrivée de Lovre... A partir du moment où c'est soudain et assez brutal, il y a une digestion à mettre en place de sa part. C'est une concurrence qui se met en place à un poste particulier", a souligné le successeur d’Antoine Kombouaré.

"Que Baptiste puisse être dans l'émotion aujourd'hui, ça me paraît tout à fait légitime. Je compte toujours sur Baptiste. Le club est dans une situation anormale. Une concurrence s’installe. J’ai une relation transparente avec mes joueurs dans le vestiaire", a assuré Zanko, à deux jours d’un déplacement à Lyon (15h) pour le compte de la 21e journée de Ligue 1. La saison dernière, Reynet avait déjà été mis en concurrence. Alain Casanova l’avait laissé sur le banc pendant deux matchs de suite en mars pour laisser place à Mauro Goicoechea, avant de refaire confiance au Français.

RR avec WT