RMC Sport

Zlatan zappe la L1 pour Barcelone

Zlatan Ibrahimovic

Zlatan Ibrahimovic - AFP

Forfait à Lille ce mercredi (1-1), Zlatan Ibrahmovic ne jouera vraisemblablement pas non plus face à Nantes, samedi (17h00). Toujours gêné à son talon, l’attaquant suédois se préserve en vue du déplacement à Barcelone dans une semaine en Ligue des Champions.

Zlatan Ibrahimovic se fait rare sur les pelouses de L1 cette saison. Victime d’une talalgie (douleur au talon gauche) en septembre, la Suédois a manqué plus d’un mois et demi de compétition. Et s’il a retrouvé le chemin des filets en même temps que sa place de titulaire contre l’Ajax Amsterdam (3-1) et Nice (1-0) après une reprise au petit trot face à l’OM et Metz, Zlatan s’économise. Toujours gêné par cette blessure, l’ancien joueur de l’Ajax Amsterdam, de Barcelone et du Milan AC notamment a fait l’impasse sur le déplacement à Lille (1-1), ce mercredi. Il manquera vraisemblablement aussi la réception de Nantes, samedi (17h00) lors de la 17e journée de la L1.

A 33 ans, Zlatan Ibrahimovic veut préserver son corps. Et choisit ses matches. Et le déplacement qui se profile la semaine prochaine sur le terrain de Barcelone, en Ligue des Champions, revêt plus d’importance à ses yeux et à ceux du club que ces deux rendez-vous de championnat de France.

Le médecin du PSG : « Zlatan ne jouera pas tous les matches »

Pendant que ses coéquipiers étaient dans le Nord, Ibra s’est, lui, entraîné normalement ce mercredi au Camp des Loges. « Sa douleur au talon est toujours présente, précise le docteur du PSG, Éric Rolland. C'est une douleur dont l'intensité peut évoluer. Dernièrement, il n'y a pas eu d'aggravation. Mais elle sera présente jusqu'à la fin de la saison. Zlatan ne jouera pas tous les matches. Là, il veut juste se préserver pour le déplacement à Barcelone. » Le staff médical parisien sera donc très attentif aux sensations du Suédois jour après jour.

Laurent Blanc aussi. L’entraîneur parisien n’a pas caché la raison de l’absence de son attaquant de pointe, sur lequel il compte énormément. « On a décidé de le reposer parce qu’il avait enchainé trois matches. Il avait besoin de souffler et de travailler derrière pour être fin prêt pour la série de cinq matches qui arrivent, explique-t-il. Sa blessure est derrière lui mais on ne se débarrasse pas facilement d’une douleur, quitte à être mis à l’écart cette semaine. Rejouer tous les trois jours, c’était un risque à prendre qu’on a préféré éviter. En accord avec le joueur, on avait décidé très tôt qu’il serait au repos à Lille. »

La rédaction avec NC et LB