RMC Sport

C'est déjà l'embouteillage au stade Charléty entre le Paris FC et le Paris 13 Atletico

La montée surprise en National du Paris 13 Atletico n'est pas simple à gérer pour tout le monde. La rénovation de son stade prend du temps et le club doit en attendant cohabiter à Charléty avec le Paris FC. Mais une première date pose problème.

Seizième pelouse de Ligue 2 la saison dernière, Charléty peine à assumer les matchs de l'équipe masculine et féminine du Paris FC sur sa pelouse. Et pourtant, dès le 12 août, et pour une durée indéterminée, le stade devra accueillir une troisième équipe, le Paris 13 Atletico, promu en National à l'issue de la saison dernière. Son stade, le stade Boutroux, doit subir une rénovation pour entrer dans les clous du règlement.

Problème, la rénovation n'a toujours pas commencé, et le club du 13e arrondissement de Paris (ex-Gobelins) joue son premier match à domicile dans dix jours. En attendant, il cohabitera donc avec le Paris FC à Charléty.

Pierre Ferracci, le président du Paris FC, s'était exprimé au sujet de cette cohabitation sur la chaîne Youtube du club: "je ne suis pas sûr que la pelouse de Charléty, qui va accueillir nos féminines aussi cette année et qui le méritent, soit capable d’accepter un effort supplémentaire, avait-il confié. (...) Si on nous avait demandé notre avis, on aurait dit qu’il y avait une autre solution, qui était Jean-Bouin, puisque le club de Versailles va l’utiliser toute la saison en N1."

Un premier problème de dates

Comme le souligne Le Parisien, un autre problème va se dresser devant les deux clubs de Ligue 2 et National. Le Paris 13 Atlético doit affronter Sedan à 19h30 le 2 septembre prochain à Charléty. Le lendemain, le 3 septembre à 15h, le Paris FC... doit y accueillir Bordeaux.

Or il semble impossible de jouer dans des conditions correctes deux matchs en moins de 24 heures sur cette pelouse. Les instances et les clubs vont devoir trouver une solution rapidement. Si on peut supposer que le Paris FC sera prioritaire, les seules solutions viables seraient: soit un inversement du match du Paris 13, qui se jouerait alors à Sedan, soit un report à une date ultérieure.

Quoi qu'il en soit, les problèmes ne font que commencer, et pourraient durer une bonne partie de la saaison.

P.B