RMC Sport

Ligue 2: le gardien de Valenciennes accuse un Sochalien de l’avoir mordu

Valenciennes et Sochaux se sont quittés sur un nul (0-0) ce samedi. La fin de match a été marquée par les accusations du gardien nordiste Jérôme Prior qui se plaint d’avoir été mordu par un joueur doubiste.

On vient peut-être de mettre la main sur un fan de Luis Suarez du côté de la Ligue 2 et de Sochaux. Pendant que le buteur uruguayen plante avec l’Atlético de Madrid, le milieu doubiste Ousseynou Thioune est accusé d’avoir mordu Jérôme Prior lors du match entre Sochaux et Valenciennes (0-0) lors de la 7e journée de la saison. 

Un fin de match animée

Après 90 minutes hachées par les nombreuses fautes, la fin du match entre les Lionceaux et l’équipe nordiste a donné lieu à un regroupement au coup de sifflet final. Un moment de tension au cours duquel le gardien de Valenciennes a accusé l’international sénégalais (2 sélections) de l’avoir mordu au visage.

"Moi j’étais dans les vestiaires, je n’ai pas vu. Ce sont les dires de Jérôme mais oui il a une morsure sur le coin de la joue, a expliqué Olivier Guégan, entraîneur du VACF, après la rencontre. Voilà c’est dommage que cet après-match ternisse un peu le match mais bon, ce n’est pas le plus important."

Thioune sanctionné par la Ligue?

Les images de beIN Sports, diffuseur de la rencontre, montrent ainsi la fureur de Jérôme Prior pointant du doigt une morsure ensanglantée sur sa joue.

Quelques instants auparavant, le gardien formé à Bordeaux et Ousseynou Thioune se sont retrouvés en tête-à-tête avant de voir le Valenciennois se dégager avec véhémence après, semble-t-il, avoir été mordu par le Sochalien. 

Après ces incidents de fin de match, plusieurs joueurs de Sochaux ont pris la défense de leur partenaire en évoquant des insultes de la part de certains Nordistes dont Jérôme Prior. Ce samedi, le milieu des Lionceaux avait les crocs mais s’expose désormais à une grosse sanction de la part de la commission de discipline. Les instances auront la lourde charge de faire la lumière sur cet après-match houleux.

Après avoir mordu Branislav Ivanovic en 2013, Luis Suarez avait écopé de dix matchs de suspension pour son geste puis de quatre mois loin des terrains après sa récidive sur Giorgio Chiellini en 2014.

JGL