RMC Sport

Ménez a fait "de gros efforts" pour venir, assure le président du Paris FC

Présent jeudi soir dans l’After Foot sur RMC, Pierre Ferracci, le président du Paris FC, a expliqué comment son club est parvenu à faire signer Jérémy Ménez.

C’est un renfort de poids. Passé notamment au cours de sa carrière par Monaco, la Roma, le PSG et l’AC Milan, Jérémy Ménez a décidé de revenir en France en septembre dernier. Après des expériences décevantes en Turquie (Antalyaspor) et au Mexique (Club América), celui qui compte 24 sélections avec les Bleus s’est engagé avec le Paris FC, actuel bon dernier de Ligue 2. Un joli coup de pub et un précieux atout sur le plan sportif pour aider le club à se remettre d’un début de saison délicat. Présent jeudi soir dans l’After Foot sur RMC, Pierre Ferracci, le président du Paris FC, a expliqué comment ce transfert a pu se réaliser. "J’ai proposé son nom à Mecha Bazdarevic (entraîneur du PFC) et Pierre Dréossi (manager du PFC). On s’est longuement posé la question. On a tenté le coup. Très franchement, au départ, je n’y croyais pas. Mecha Bazdarevic et Pierre Dréossi n’y croyaient pas. On a un petit peu cassé notre tirelire", a-t-il témoigné.

"On peut en faire un symbole"

"S’il montre qu’il a du talent sur le terrain, ça ne posera aucun problème. Il a aussi fait de gros efforts. Je pense que ça va réussir. Il est chez lui, il n’est pas loin de Brétigny où il a été formé, il a connu Jean-Luc Ruty (directeur du centre de formation du PFC) à Sochaux. Ça peut faire une belle histoire. C’est un Francilien qui revient. Il va aider le Paris FC à sortir du mauvais pas dans lequel il est. On peut en faire un symbole, pourquoi pas ? Il a joué un quart d’heure contre Troyes (1-0) et on a gagné. Mentalement et moralement, il a déjà donné un coup de boost à l’équipe", a-t-il ajouté. Après avoir disputé 19 minutes face à Troyes le 4 octobre dernier, Ménez pourrait connaître sa deuxième apparition sous ses nouvelles couleurs vendredi sur la pelouse de Châteauroux (20h) à l’occasion de la 11e journée de Ligue 2.

>> Les podcasts de l'After Foot

RR