RMC Sport

Barça-OL: ce qu'il s'est passé vraiment pour Lopes, qui va un peu mieux

-

- - AFP

Sorti sonné en première période mercredi soir lors de la raclée subie par l'OL à Barcelone (5-1) en huitième de finale retour de Ligue des champions, Anthony Lopes va un peu mieux. Mais le gardien lyonnais a subi un vrai choc et, touché à la tempe, a longtemps inquiété le staff.

Ce n'était ni feint, ni plus léger que ne le laissait penser sa réaction. Anthony Lopes, touché dans un duel avec Philippe Coutinho, avait finalement cédé sa place à Mathieu Gorgelin (34e minute), après avoir tenu quelques minutes de plus dans cette lourde défaite de l'OL chez le Barça (5-1) en huitième de finale retour de Ligue des champions. 

"Il est choqué, visiblement il a perdu connaissance donc il faudra faire des examens, confiait Jean-Michel Aulas après la rencontre sur RMC Sport. On ne saura qu'au retour à Lyon s'il y a des conséquences, mais à l'heure actuelle il est toujours dans le vestiaire, touché. Il a pris un sacré coup sur la tête, il n'était pas en état de continuer."

Si le gardien va un peu mieux - il a, pour preuve, pu prendre l'avion ce jeudi en début d'après-midi, après la nuit passée à l'hôtel avec le groupe - le gardien a effectivement inquiété en Catalogne. Au moment du choc avec son adversaire (22e), un affolement était perceptible de la part de l'arbitre, de Marçal et même, dans une certaine mesure, de Lionel Messi.

Lopes a bien perdu connaissance

Le Portugais a été placé en position latérale de sécurité tandis que le docteur et un kiné accouraient, en réclamant une civière. Cette civière arrive, mais Anthony Lopes se relève, chancelant. Ferland Mendy lui demande alors si ça va. Le médecin discute avec l'arbitre, passablement énervé: il y a visiblement désaccord avec le joueur. Car tandis que le docteur explique au banc qu'il ne peut pas poursuivre, le portier demande à rester sur le terrain. Il avait pourtant bien perdu connaissance quelques instants.

Auteur d'un gros arrêt sur une tentative de Luis Suarez (29e), Anthony Lopes se relève, hagard, va prendre de l'eau à son poteau. Il comprend alors qu'il ne pourra pas continuer. C'est alors qu'il cède sa place à son numéro 2. Dans le vestiaire, le gardien portugais est pris de vertiges, de vomissements. 

Plus d'examens ce vendredi

Après le match, à son passage en zone mixte, le joueur semblait encore hagard. La nuit fut courte (à peine quatre heure). Et son élocution était délicate, entre douleurs à la tempe, aux pommettes et à la mâchoire... Il passera des examens avec un neurologue ce vendredi, pour éventuellement mettre en place un protocole commotion. Il est évidemment incertain pour la réception de Montpellier dimanche en Ligue 1 (29e journée). 

A.Bo avec E.Jay