RMC Sport

Bruges-PSG: Messi et Neymar ont combiné, mais pas encore avec Mbappé

Le trio Mbappé-Messi-Neymar, extrêmement redouté, n'a pas fonctionné contre le Club Bruges, ce mercredi soir en Ligue des champions. Peu sollicité par ses deux partenaires offensifs, l'international français a quitté la pelouse sur blessure en seconde période.

Le Paris Saint-Germain et ses stars ont raté leur entrée en lice sur la scène européenne. Face à l’adversaire le plus abordable du groupe, le Club Bruges (1-1), le trident Mbappé-Messi-Neymar avait l’occasion de s’étalonner, de prouver que l’engouement suscité par le recrutement de la Pulga n’était pas exagéré. Sauf que le PSG s’est créé trop peu d’occasions. Et que face à un collectif balbutiant, les défenseurs belges n’ont eu aucun mal à annihiler les rares tentatives de connexion entre les membres de ce fameux trio offensif.

Une tendance se dégage néanmoins, Lionel Messi et Neymar ont conservé des affinités, une tendance naturelle à vouloir combiner, bien qu’ils aient l’un et l’autre plutôt tenu la zone qui leur était dévolue sur le terrain. Certes, Messi est resté très libre dans ses déplacements, mais Neymar a plutôt joué à gauche, sans trop dézoner. Ce qui ne l’a pas empêché de chercher à jouer avec Messi. Le Brésilien lui a d’ailleurs offert deux ballons de but. Neymar a distribué 17 passes à l’Argentin, Messi donnant 13 passes à celui qui était déjà son coéquipier à Barcelone.

Beaucoup de questions sur l'animation offensive

En revanche, l’un et l’autre ont très peu échangé avec Kylian Mbappé. Lionel Messi a donné deux passes à Mbappé, dont une qui a permis au Français de jouer le duel, perdu, face à Simon Mignolet (23e). Neymar n’a pas davantage échangé avec “Kyky” avec lequel il a pourtant toujours eu une bonne entente sur le terrain, sous le maillot du PSG.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder le meilleur de la Ligue des champions

Quant à Mbappé, il n’a donné qu’une seule passe à Messi, et trois à Neymar. Il faut aussi relativiser la portée de cette donnée sachant que le Français a disputé 51 minutes de jeu seulement avant de sortir blessé. Mais c'est peu, très peu. Le spectacle attendu n’a pas eu lieu, et le PSG rentre en France rempli de questions sur son animation offensive, les problèmes non résolus au milieu de terrain et une permissivité défensive qui devient franchement inquiétante.

QM