RMC Sport

Bruges-PSG: Nsoki raconte la difficulté pour les jeunes de gagner leur place à Paris

Deux ans après son départ du PSG, Stanley Nsoki (22 ans) va retrouver son club formateur, ce mercredi (21h, sur RMC Sport 1) en Ligue des champions. Il raconte la difficulté de percer dans la capitale française.

La route de Stanley Nsoki (22 ans) va de nouveau croiser celle du PSG, ce mercredi en Ligue des champions. Le défenseur a rejoint le Club Bruges, adversaire des Parisiens (21h, sur RMC Sport 1), après deux ans à Nice où il avait été transféré depuis Paris en 2019 contre 12,5 millions d’euros. Son départ s’était alors ajouté à ceux de nombreux jeunes du centre de formation, barrés par une très forte concurrence en équipe première.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder Bruges-PSG en Ligue des champions

"J'avais besoin de temps de jeu en continuité dans un projet ambitieux, explique-t-il dans une interview à Goal. Au PSG, quand tu t'entraînes avec des joueurs de cette qualité tous les jours, c'est un privilège. Mais le problème, c'est qu'il n'y avait pas de continuité entre les entraînements et les matchs. Je pensais, en toute modestie, qu'avec la qualité de mes entraînements, je pouvais me montrer un peu plus. Je ne revendiquais rien de particulier, parce que j'étais quand même dans un vestiaire avec beaucoup de poids et un club dans lequel il y a une certaine pression. Donc sa place, il faut vraiment la mériter."

"Tu gardes cette image de petit"

Le défenseur central a participé à 16 rencontres avec l’équipe professionnelle parisienne. Il a quitté le cocon pour gonfler son temps de jeu, chose que le PSG ne lui permettait pas à lui, comme à d’autres jeunes. "Mais ce n'est pas non plus impossible, tempère-t-il. Presnel (Kimpembe) et Adrien (Rabiot) l'ont montré."

"C’était bien d’être parti parce qu’à Paris, avec de tels joueurs, on est toujours un peu considéré comme le petit qui est passé par la petite porte, conclut-il. Tu gardes cette image de petit. Quand je suis arrivé à Nice, j’ai eu cette impression d’être un joueur à part entière dans le groupe et que je pouvais postuler dans une place dans le onze de départ."

NC