RMC Sport

Chelsea-Atlético: la grande classe de Simeone après l’élimination

Diego Simeone, entraîneur de l’Atlético de Madrid, a salué la performance de Chelsea (2-0) sans chercher d’excuse malgré un penalty qui aurait pu être sifflé en faveur de son équipe, mercredi lors du 8e de finale retour de la Ligue des champions.

Malmené, impuissant et éliminé. Battu 1-0 "à domicile" (à Bucarest) lors du match aller, l’Atlético de Madrid s’est incliné sur le terrain de Chelsea (2-0), mercredi en 8e de finale retour de la Ligue des champions. Les Colchoneros prennent la porte de la coupe d’Europe et vont désormais se consacrer à 100% sur la course au titre en Liga, qu’ils dominent avec quatre points d’avance sur le Barça. A l’issue de la rencontre, Diego Simeone a reconnu la supériorité des Blues avec beaucoup de fair-play. Ils sont, pour lui, des "vainqueurs logiques".

"Il faut savoir féliciter son adversaire quand il est meilleur"

"Il faut savoir féliciter son adversaire quand il est meilleur, a déclaré l’entraîneur espagnol. Le match était plus équilibré à l'aller. Dans ce match on a fait beaucoup d'efforts, on a essayé de les presser, on a travaillé très dur pour casser leur circulation de balle, mais on n'y est jamais tout à fait arrivé. On n'a pas réussi à attaquer comme on le souhaitait. Je vais garder le positif de ce match, Joao Felix a été très bon dans tous les domaines."

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

Le "Cholo" aurait pu avoir une raison de pester. En première période, Cesar Azpilicueta a brièvement retenu Yannick Carrasco avec le bras dans la surface de réparation après une passe mal ajustée vers Edouard Mendy. Mais l’arbitre a décidé de ne pas siffler penalty alors que le score était alors de 0-0. L’entraîneur madrilène n’a pas voulu polémiquer.

"Je ne cherche pas d'excuses, c'est un épisode que l'arbitre a compris comme ça, a-t-il expliqué. Ils étaient meilleurs et il est temps de les féliciter, d'apprendre et de se remettre à penser à la Liga."

L’Atlético marque un peu le pas en C1 ces dernières saisons. Finaliste en 2014 et 2016, le club reste sur des éliminations en 8es (2019 et 2021) et en quarts la saison dernière face à Leipzig. "Cela a été une campagne européenne très dure, avec des voyages en Allemagne (Munich), en Russie (face au Lokomotiv Moscou) et on doit accepter la réalité qui est qu'on doit continuer à progresser, on a un futur plein de promesses, il faut bâtir sur ce qu'on a fait aujourd'hui et apprendre pour s'améliorer. "

Nicolas Couet Journaliste RMC Sport