RMC Sport

Chelsea-PSG: le grand soir de Zlatan

Passeur décisif puis buteur sur le terrain de Chelsea ce mercredi soir, en 8e de finale retour de la Ligue des champions (1-2), Zlatan Ibrahimovic a confirmé que le PSG pouvait compter sur lui dans les moments les plus importants de la saison européenne.

Quand on ouvre sa gueule, il faut assumer. Ne pas se cacher. Répondre aux attentes. Il sait faire, en général. Avant de défier Chelsea en 8e de finale retour de la Ligue des champions, Zlatan Ibrahimovic a lancé mardi que le PSG n’avait pas d’histoire avant son rachat par les Qatariens. Le lendemain, il a offert une passe décisive à Adrien Rabiot (16e) et scellé lui-même (67e) la qualification parisienne pour les quarts de finale de la Ligue des champions. Une sorte d’enchaînement tacle-volée à sa mesure. Qui osera dire encore qu’il n’est jamais décisif dans les matchs couperets ?

Et après le match, comme pour climatiser un peu plus l’ambiance, Zlatan a fait dans la sobriété. "On a fait un bon match, on l’a contrôlé, s’est-il contenté de souligner. On a eu beaucoup de patience. On a joué avec la possession, comme on aime jouer. On a besoin d’attaquer, on l’a fait. On a saisi les opportunités qu’on s’est créées." Serait-ce enfin la bonne année pour le Suédois ? Celle de son premier sacre européen ? Pas question de griller les étapes pour Zlatan. "Si on peut refaire ce qu’on a fait contre Chelsea, on aura probablement de bonnes chances en quarts. On est toujours en train de progresser."

Al-Khelaïfi : "On va parler avec son agent et avec lui"

Pour une fois, Zlatan, mercredi soir à Stamford Bridge, ce sont les autres qui en parlaient le mieux. " Zlatan est vraiment magique, confiait Nasser Al-Khelaïfi, aux anges. C’est un joueur fantastique. On est très fier de lui. Comme il me l’a dit, il a fait l’échauffement, c’est tout." Laurent Blanc, lui, ne doute jamais de son Zlatan. "Il a fait un match dans la lignée de ce qu’il fait cette saison. Vous avez toujours des doutes parce que c’est la Ligue 1. C’est la vérité. Vous vous demandez s’il est capable de réaliser de telles performances en Ligue des champions. Il vous a donné la réponse ce soir."

Si Zlatan fait le modeste, ce Chelsea-PSG pourrait bien être capital dans sa saison. Parce qu’il a prouvé qu’il pouvait frapper dans les matchs à élimination directe de la Ligue des champions, à l’aller et au retour. Un an après son expulsion à Stamford Bridge. "Il a une confiance en lui énorme et cette performance va lui faire du bien, même s’il dira peut-être le contraire, a estimé Blanc. On va en tirer bénéfice. Qu’il continue comme ça. Surtout, qu’il ne s’arrête pas !" Et puis parce que le PSG va peut-être vouloir prolonger son contrat. "On va parler avec son agent et avec lui", a glissé Nasser Al-Khelaïfi. Restera-t-il un an de plus ? Mystère. Ce dont on est sûr, enfin presque, c’est que Chelsea ne gênera pas le PSG au printemps 2017.

la rédaction avec GQ et LB à Londres