RMC Sport

Coman : "Le PSG, ce serait forcément spécial"

Kingsley Coman (Bayern Munich)

Kingsley Coman (Bayern Munich) - AFP

Passeur décisif sur l’égalisation de Thomas Müller, puis buteur en prolongation, Kingsley Coman a grandement contribué à la qualification du Bayern Munich pour les quarts de finale de la Ligue des champions aux dépens de la Juventus Turin (4-2 ap, 6-4 au total). Le Français (19 ans, 2 sélections) pourrait affronter désormais affronter le PSG, son club formateur.

Kingsley Coman, est-ce votre plus belle soirée avec le Bayern ? Vous avez délivré votre équipe…

La plus belle, oui. Mais ce n’est pas mon but qui délivre, c’est celui de Thiago (Alcantara). Mon but, on va dire qu’il tue le match. Je suis très content pour l’équipe et pour moi.

Avez-vous toujours cru à la qualification, même quand la Juve menait 2-0 ?

On y a toujours cru. Tout le monde. Moi, je savais que c’était très difficile, quasi impossible, mais que c’était faisable. En football, tant que le match n’est pas terminé, il y a encore des chances. Et aujourd’hui, on a démontré qu’il faut y croire jusqu’au bout.

Cette qualification est-elle méritée ?

Je pense que c’est mérité. Mais si la Juventus était passée, ça aurait été mérité pour eux aussi parce qu’ils ont fait un très gros match.

Souhaitez-vous affronter le PSG, votre club formateur, en quarts ?

Dans cette compétition, pour aller loin, il faut battre les meilleures équipes. Le PSG en fait partie. Après, si on pouvait avoir un tirage plus facile, ça serait bien… Parce que les matchs comme aujourd’hui, en quarts, c’est pas facile ! Mais si on tombe contre le PSG, ce sera un match qu’on jouera avec beaucoup de plaisir comme aujourd’hui.

Ce serait quand même spécial pour vous…

Forcément, ce serait spécial. C’est mon club formateur. Ce serait un très beau match. Je n’ai pas eu la chance de beaucoup jouer au Parc des Princes, donc ce serait une très belle chose pour moi.

Le PSG monte-t-il en puissance ?

Bien sûr, le PSG monte en puissance. Mais ça fait un moment que c’est une grosse équipe. La dernière équipe qui a sorti le PSG, c’est le Barça, le vainqueur. On sait que le PSG est une très grosse équipe. Mais on n’a pas à avoir peur d’eux. Comme je pense qu’ils n’ont pas à avoir peur de nous. Si on joue contre eux, ce sera un très gros match. Mais je suis confiant pour nous.

Pensez-vous aussi à l’équipe de France ?

La liste, c’est demain (ce jeudi à 14h, ndlr). On a juste à attendre quelques heures et c’est bon.

Vous voyez-vous jouer l’Euro avec Franck Ribéry ?

Forcément. Mais il a arrêté sa carrière internationale, donc normalement ce ne sera pas possible. Si j’en fais partie, il ne pourra pas être là.

Il a laissé entendre mardi qu’il pourrait revenir…

Je n’ai pas entendu ce qu’il a dit. Mais s’il a changé d’avis, je pense que c’est très bien pour l’équipe de France. Il l’a montré aujourd’hui, c’est un très grand joueur. Des joueurs de ce niveau, pour l’équipe de France, c’est toujours bien d’en avoir. 

Parlez-vous des Bleus avec lui ?

Non, on n’en a pas parlé. Je ne savais pas qu’il avait dit ça. Mais s’il l’a dit, c’est très, très bien. S’il est bien physiquement, il fait partie des meilleurs. C’est sûr.

Personnellement, vous êtes le Français le plus décisif cette saison en Ligue des champions avec deux buts et cinq passes…

Les statistiques parlent en ma faveur. Après, dire que je suis le meilleur parce que j’ai mis deux buts et fait cinq passes décisives, ce n’est pas vrai.

la rédaction avec JS à Munich