RMC Sport

Demba Ba et le quatrieme arbitre de PSG-Basaksehir réconciliés

Selon plusieurs médias roumains, Demba Ba a appelé Sebastian Coltescu, le quatrième arbitre de la rencontre PSG-Basaksehir, au téléphone. Ce dernier avait été accusé de racisme par l’attaquant.

Une semaine après l’interruption du match de Ligue des champions entre le PSG et Basaksehir suite à des accusations de racisme, l’ancien international sénégalais Ousmane N'Doye, qui a disputé sept saisons en Roumanie, a confié à des médias roumains que Demba Ba et Sebastian Coltescu s’étaient entretenus par téléphone.

Ousmane N´Doye a expliqué avoir mis en contact le joueur et l’arbitre. "J’ai donné le numéro de Sebi à Demba Ba et je lui ai dit de l’appeler, de parler. Pour ma part, je pense que c’était bien de faire ça et je l’ai fait. Ils ont parlé et ils se sont très bien entendus. Ils m’ont tous les deux rappelé et m’ont dit qu’ils étaient très heureux. Demba m’a dit que Sebi est un homme très bon, tout comme Coltescu à propos de Demba", raconte-t-il, tout en prenant la défense de Sebastian Coltescu.

"C'était un malentendu"

"C'était un malentendu. Demba a dit qu’il n’avait rien entendu de mal de Coltescu, mais qu’il pensait que le mot 'noir' ne devrait pas être utilisé dans un stade. Il n’a pas dit que c’était du racisme et Sebi l’a compris. Je ne pense pas que ce soit un gros problème", a-t-il poursuivi. Ousmane N´Doye se dit également convaincu que Demba Ba a mal compris le mot utilisé par les arbitres roumains.

Mardi dernier, la rencontre entre Paris et Basaksehir avait été interrompue dès la 13e minute. Le quatrième arbitre avait été accusé d’avoir tenu des propos racistes envers Pierre Achille Webo, ce que Demba Ba avait dénoncé. Après de longues minutes d’explications, les joueurs des deux équipes avaient regagné leurs vestiaires et le match avait repris le lendemain (5-1), avec un nouveau corps arbitral.

LL