RMC Sport

PSG-Basaksehir: Paris assure la première place avec une démonstration, Neymar en feu

Déjà qualifié pour les huitièmes de finale de Ligue des champions, le PSG a pris la première place du groupe H au terme d'une démonstration ce mercredi (5-1) face à l'Istanbul Basaksehir. Auteur d'un triplé, Neymar a régalé alors que Kylian Mbappé a mis fin à sa disette européenne, avec un doublé à la clé.

En mauvaise posture à l'issue de la phase aller de son groupe H de Ligue des champions, le PSG termine finalement à la première place. Déjà qualifiés pour les huitièmes de finale mardi soir, malgré l'interruption de la partie à la 13e minute pour des accusations de propos racistes tenus par le quatrième-arbitre, les Parisiens ont fini le travail ce mercredi au Parc des Princes face à l'Istanbul Baseksehir (5-1). 

Pour la première fois de l'histoire de la Ligue des champions, une rencontre a été interrompue à l'initiative des joueurs, en soutien à l'entraîneur-adjoint du club turc Pierre Webo, victime selon lui de propos racistes de la part du quatrième-arbitre. Unis, les 22 joueurs et les nouveaux arbitres ont posé un genou à terre pour reprendre le fil du match, avant de pouvoir laisser place à nouveau au sportif, après une première soirée très mouvementée. 

Fin de disette pour Mbappé 

Un peu timide lors des 13 premières minutes ce mardi, Neymar a rapidement montré cette fois un visage de leader. Si le PSG a subi deux premières alertes, obligeant notamment une parade de Keylor Navas sur Fredrik Gulbrandsen, le Brésilien n'a eu besoin de personne pour ouvrir le score. Dos au jeu, l'attaquant du PSG s'est retourné, mettant un petit pont à Carlos Ponck, avant d'enrouler une frappe puissante, laissant de marbre Mert Günok (21e, 1-0). 

Bien servi par Kylian Mbappé à l'entrée de la surface, Neymar a doublé la mise (2-0, 37e) à la faveur d'un contre bien négocié par le PSG, profitant d'une tête totalement ratée de Berkay Özcan. Déterminé, Neymar a été aussi à l'origine du troisième but, quelques secondes seulement après le coup d'envoi donné après la deuxième réalisation du PSG. D'une bonne combinaison avec Alessandro Florenzi dans la surface, Neymar a tenté la roulette sur le gardien adverse, provoquant la faute.

Neymar en patron 

Mitchel Bakker qui a suivi le mouvement, pensait inscrire son premier but sous les couleurs du PSG. Mais le latéral néerlandais a été signalé en position de hors-jeu et l'arbitre est revenu à la faute. Un penalty laissé par Neymar pour Kylian Mbappé. D'une frappe puissante, le Français a mis fin à sa disette européenne qui durait depuis le 11 décembre 2019. 

Au retour des vestiaires, Mitchel Bakker a eu la première occasion franche, mais sa reprise de volée (48e) s'est heurtée au gardien adverse. Mais cette soirée fut celle de Neymar, auteur d'un triplé (4-0, 50e), le troisième de sa carrière en Ligue des champions, le deuxième pour lui avec le PSG. Et c'est avec la manière que Neymar s'est distingué, contournant la défense et combinant avec Angel Di Maria à l'entrée de la surface, pour envoyer du droit le ballon dans la lucarne. 

La démonstration parisienne avant l'OL 

Décisif sur une frappe de Berkay Özcan (56e), Keylor Navas n'a rien pu faire ensuite sur le corner qui a suivi. Sur une frappe de İrfan Can Kahveci, Mehmet Topal a dévié le ballon dans les cages parisiennes pour la réduction du score (57e, 4-1). Mais les Parisiens étaient au-dessus, et Neymar a été encore à l'initiative du cinquième but. Sur un contre, le triple buteur a servi Angel Di Maria, entré en jeu à la pause. L'Argentin a délivré une nouvelle passe décisive, cette fois pour Kylian Mbappé qui n'a eu plus qu'à conclure (62e, 5-1).

Dans une soirée idéale sur le terrain pour le PSG, il faudra surveiller tout de même le potentiel bulletin médical ces prochaines heures concernant Marquinhos. Le capitaine a été remplacé après l'heure de jeu, se plaignant d'une douleur de la hanche. 

Battus à l'aller par le RB Leipzig et Manchester United, le PSG a enchaîné trois succès de suite sur la phase retour. Et avant de connaître leur adversaire pour les huitièmes de finale de Ligue des champions, avec le tirage au sort prévu lundi prochain, Thomas Tuchel et ses joueurs devront préparer dimanche (21h) un choc de Ligue 1 face à l'OL. 

GL