RMC Sport

Dinamo: l'étonnante trajectoire d'Orsic, auteur d'un triplé contre l'Atalanta

Le Croate Mislav Orsic du Dinamo Zagreb a frappé fort mercredi soir pour la première journée de la phase de poules de la Ligue des champions, en inscrivant un triplé contre l'Atalanta Bergame (4-0). Une belle prestation qui marque un beau mois de septembre pour lui, après des années de galère dans les Balkans et en Asie.

Son parcours est une illustration rocambolesque de la mondialisation du football. Avant cette semaine, Mislav Oršić était un parfait inconnu pour le grand public. Âgé de 26 ans, cet ailier croate évolue au Dinamo Zagreb depuis un peu plus d'un an. Mais pendant que le PSG surclassait le Real Madrid (3-0) et que la Juventus et l'Atlético se disputaient une âpre bataille (2-2), mercredi soir pour le compte de la première journée de la phase de poules de la Ligue des champions, il s'est offert un triplé contre l'Atalanta (4-0).

Une performance, pour le premier match de sa carrière dans la compétition, qui lui permet de rejoindre la pépite norvégienne Erling Håland en tête du classement des buteurs et d'être nommé dans l'équipe-type de l'UEFA pour la première journée.

>> Tous les buts de mercredi soir en Ligue des champions

Aussi bien capable d'évoluer sur les ailes que dans l'axe de l'attaque, Mislav Orsic a dû vagabonder pour espérer se retrouver sur le devant de la scène européenne. Il est d'abord formé au NK Inter Zapresic, modeste club du nord de la Croatie qui a connu son heure de gloire avec un titre de champion en 1991.

La Slovénie avant... la Corée du Sud

Devenu professionnel en 2009, il part en Italie après une saison à 12 buts en première division croate. Pour un transfert à un million d'euros à l'été 2013, il rejoint Spezia en Serie B. Mais l'aventure tourne court, sans le moindre but. La formation croate du HNK Rijeka le recrute pour le prêter dans la foulée en Slovénie, au NK Celje. Il n'y score que trois fois sur la fin de l'année 2014.

La suite est une succession de hauts et de bas. Rijeka le récupère en janvier 2015, pour le prêter une nouvelle fois. Cette fois, direction la Corée du Sud. Il convainc avec neuf buts au Jeonnam Dragons, qui décide de conclure un transfert à hauteur de 750.000 euros.

Sur le début de l'année 2016, il fait trembler les filets à cinq reprises mais ne termine pas la saison de K League 1. Changchun Yatai en Chine le débauche en juillet pour 1,3 million d'euros environ. Bilan: 14 matchs, deux buts. Il retourne sans attendre en Corée du Sud, au Ulsan Hyundai FC, pour un peu moins d'un million d'euros. Son année 2017 est intéressante d'un point de vue comptable: 10 buts en championnat. Le semestre suivant part sur de bonnes bases, avec 8 buts en 21 matchs toutes compétitions confondues.

Néo-international

Trois ans et demi après son dernier passage en Croatie, il finit enfin par y revenir par la grande porte. Pour un million d'euros, le Dinamo Zagreb, qui venait d'être sacré champion pour la 19e fois de son histoire, s'attache ses services. "Cela a toujours été un rêve d'enfant", confiera-t-il à son arrivée.

Cette fois, Mislav Oršić ne loupe pas le coche, s'impose en étant le meilleur buteur du club au terme de la saison 2018-2019. Il se souviendra longtemps de ce mois de septembre 2019, pas seulement pour ce coup du chapeau en Ligue des champions. Au début du mois, il fait sa première apparition avec la sélection nationale de Croatie pour un match des éliminatoires de l'Euro 2020 contre l'Azerbaïdjan. Joli explosion.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour suivre la Ligue des champions

JA