RMC Sport

Euro 2020: les spécificités et bizarreries de la compétition

24 équipes, 12 pays hôtes, un classement des meilleurs troisièmes... L'Euro 2020 qui se tient du 12 juin au 12 juillet partout en Europe est une compétition unique en son genre. On vous explique pourquoi.

Comme en 2016, l'Euro 2020 se disputera à 24 équipes. Du 12 juin au 12 juillet, les meilleures nations européennes joueront aux quatre coins de l'Europe, ce qui est une première pour l'organisation d'une telle compétition. Un format bizarre, décidé pour marquer l'anniversaire des 60 ans de la compétition.

Un nouveau système pour les éliminatoires

Pour la première fois dans l'histoire de l'Euro, aucun pays n'est donc automatiquement qualifié. Ce qui signifie qu'un pays hôte peut très bien ne pas être convié à la fête. En revanche, si l'un de ces pays hôtes se qualifie, il sera assuré de jouer deux matchs à domicile, sauf si une autre sélection dans le même cas se retrouve dans le même groupe. Alors, un tirage au sort sera effectué pour savoir qui joue à domicile. Par exemple, si la Russie et le Danemark se retrouvent dans le groupe B, l'UEFA procèdera à un tirage au sort pour savoir lequel des deux pays accueillera l'autre.

Par ailleurs, 20 équipes sur 24 se qualifient pour l'Euro 2020 à l'issue des éliminatoires. Les 4 places restantes sont réservées pour des barrages où sont repêchées les meilleures équipes non-qualifiées pour l'Euro des quatre ligues A, B, C et D de la nouvelle compétition de la Ligue des nations. Au moment du tirage au sort à Bucarest le 30 novembre 2019, ces qualifiés pour les barrages ne seront pas connus.

Plusieurs pays hôtes

Si 13 villes européennes devaient initialement accueillir le championnat d'Europe 2020, Bruxelles a été privé par l'UEFA de matchs pour un retard dans la construction de son stade. Ce sont donc 12 grandes villes européennes qui auront à charge d'accueillir les 51 rencontres de la compétition. Parfois, dans des proximités géographiques peu évidentes à saisir. Le Wembley Stadium, deuxième plus grand stade d'Europe, a été choisi pour les demi-finales et la finale. Ce qui permettra aux deux équipes se jouant le titre suprême de ne pas surcharger en déplacement, après un mois de compétition, qui s'annonce éprouvant pour les organismes.

Où se joueront les matchs ?

Groupe A: Rome et Bakou

Groupe B: Saint-Pétersbourg et Copenhague

Groupe C: Amsterdam et Bucarest

Groupe D: Londres et Glasgow

Groupe E: Bilbao et Dublin

Groupe F: Munich et Budapest

Huitièmes de finale: Londres, Amsterdam, Bilbao, Budapest, Bucarest, Copenhague, Glasgow, Dublin

Quarts de finale: Bakou, Munich, Rome, Saint-Pétersbourg

Demi-finales: Londres

Finale: Londres

Les meilleurs troisièmes qualifiés

Seulement 8 équipes seront éliminées après la phase de groupes. Dans les 6 groupes, les deux premiers se qualifieront automatiquement pour les huitièmes de finale. Ensuite, il restera 4 tickets à composter pour les huitièmes. Les troisièmes des groupes seront classés entre eux et les quatre meilleurs rejoindront le tableau final.

En 2016, le Portugal futur vainqueur de la compétition avait profité de ce système pour se qualifier. Ils seront départagés au nombre de points, puis à la différence de buts et au plus grand nombre de buts marqués. Si ces critères ne suffisent pas, il faudra regarder le classement du fair-play.

Schéma plus traditionnel à partir des huitièmes

Si l'Euro dans son ancien format se disputait à 16 avec des quarts de finale, cette formule instaurée en 2016 offre des huitièmes de finale. Il faudra encore traverser l'Europe. Prenons l'exemple du premier du groupe C, qui jouera ses matchs à Amsterdam et à Bucarest lors de la phase de groupes. Il faudra ensuite se rendre à Budapest pour les huitièmes puis à Bakou pour un potentiel quart de finale et enfin à Londres pour finir la compétition. Ce qui impliquera de nombreux trajets pour cette sélection si elle franchit toutes les étapes.

Pour finir, tous les fans devront regarder à quels groupes appartiendront les quatre meilleurs troisièmes pour connaître le tableau final. L'agencement des matchs sera édicté en fonction des quatre meilleurs troisièmes. Comme lors de la dernière Coupe du monde 2019, où l'équipe de France féminine a longtemps attendu son adversaire pour les huitièmes. Une fois le tableau final connu, tout sera plus simple et ne restera plus qu'aux équipes à jouer et à gagner les matchs, sans faire de calcul, pour espérer la victoire finale.

Guillaume Lepère