RMC Sport

Et si la Ligue des champions se disputait le week-end?

D'après le quotidien allemand Sport Bild, Aleksander Ceferin et Andrea Agnelli réfléchissent en coulisses à une réforme de la Ligue des champions. Une réforme qui comprendrait une énorme nouveauté: la programmation des matchs le week-end plutôt que le mardi ou mercredi.

Le multiplex Ligue 1 du samedi soir laissera-t-il bientôt place à des affiches européennes? Le traditionnel match du dimanche en prime time sera-t-il remplacé par des chocs entre cadors du Vieux Continent? Ces hypothèses sont crédibles à en croire les dernières révélations de Sport Bild. Dans son édition du jour, le quotidien allemand assure qu’Aleksander Ceferin, président de l'UEFA, et Andrea Agnelli, patron de l'Association européenne des clubs et de la Juventus, réfléchissent à une réforme de la Ligue des champions qui comprendrait une énorme nouveauté: la programmation des matchs le week-end plutôt que le mardi et le mercredi, comme c’est le cas actuellement.

Des répercussions sur les championnats

Avec cette programmation, Ceferin et Agnelli souhaiteraient faire bénéficier la Ligue des champions d’une meilleure visibilité à l’international pour booster les audiences TV, en s’attaquant notamment au marché chinois. Mais cela poserait forcément la question des rencontres des championnats nationaux, qui ont en grande majorité lieu le week-end. Lors des semaines européennes, les clubs pourraient donc être contraints de disputer leurs matchs de championnat en plein cœur de la semaine, ce qui pourrait clairement être préjudiciable à certaines équipes, puisqu’il est à priori plus difficile de remplir un stade un mardi ou un mercredi plutôt qu’un samedi ou un dimanche.

Agnelli proposerait par ailleurs de répartir les 32 équipes qualifiées pour la phase de poules de la Ligue des champions en quatre groupes de huit équipes, plutôt qu’en huit groupes de quatre, comme c'est le cas actuellement. Les équipes engagées en C1 participeraient ainsi à plus de matchs durant cette phase de groupes, ce qui pourrait leur permettre d’enregistrer plus de revenus en termes de billetterie ou encore de droits TV. Sport Bild ne précise pas quand le duo Ceferin-Agnelli souhaiterait voir cette réforme être mise en place.

RR