RMC Sport

"Je ne vais pas aboyer partout": Varane ne changera pas de style en l'absence de Ramos

En l'absence de Sergio Ramos, suspendu, Raphaël Varane devra prouver mercredi face à la Juve, en quart de finale retour de la Ligue des champions, qu'il a l'étoffe pour être le patron de la défense du Real Madrid. L'international français ne se voit pas pour autant forcer sa personnalité.

Il s'affirme enfin comme un vrai patron défensif. Débarrassé de ses pépins physiques, Raphaël Varane a pris cette saison une nouvelle dimension au Real Madrid, où le départ de Pepe l'été dernier lui a permis de prendre du galon et de gagner une place de titulaire aux côtés de Sergio Ramos. Il aura toutefois un nouveau défi à relever mercredi en quart de finale retour de la Ligue des champions face à la Juventus. En l'absence de Ramos, suspendu, l'international français devra prouver qu'il est capable de répondre aux attentes sans figure tutélaire.

"Je sais guider mes partenaires"

"Ma préparation du match ne change pas. Ce qu'on attend de moi, c'est d'être performant, d'être bon. Après, j'ai ma personnalité, je sais guider mes partenaires, donner de l'allant à l'équipe. Mais je ne vais pas me transformer en un joueur qui va d'un seul coup aboyer partout et crier pour rameuter les troupes. Je vais le faire avec ma personnalité, comme d'habitude", a-t-il expliqué mardi en conférence de presse. Avec la suspension de Ramos et la blessure de Nacho, le Real devra aligner un défenseur inhabituel aux côtés de Varane, qui pourrait être Jesus Vallejo ou Casemiro.

"Depuis mon arrivée, j'ai un peu changé, je me suis amélioré sur beaucoup d'aspects. J'ai beaucoup plus d'expérience, et j'essaie de progresser chaque saison. Aujourd'hui je suis plus complet, mais je veux encore apprendre de mes coéquipiers", a-t-il poursuivi.

"C'est important que mes coéquipiers puissent compter sur moi. Je ne vais pas changer, et ce qu'il faut c'est être performant, plus que changer quelque chose", a poursuivi Varane, convaincu que le Real a les armes pour décrocher une troisième Ligue des champions d'affilée. "Bien sûr qu'on y croit, bien sûr qu'on y pense. Maintenant, on a aussi l'expérience de cette compétition, on sait qu'il ne faut pas trop se projeter", a-t-il ajouté. Avant de penser au titre, Varane et les siens devront déjà écarter la Juve. Ils l'avaient facilement emporté à l'aller (3-0).

A lire aussi >> Real-Juve: Casemiro repositionné défenseur central?

RR