RMC Sport

Ligue des champions: ces équipes qui se sont transformées entre le tirage et les 8es de finale

Le tirage au sort des 8es de finale de la Ligue des champions aura lieu ce lundi à 12h, sur RMC Sport. Si certaines équipes semblent être de "bons tirages" à cette époque, cela peut changer d'ici aux matchs, qui auront lieu à partir du 12 février.

La vérité de décembre n'est pas toujours celle de février. Lorsqu'ils verront le nom de leur adversaire sortir d'une boule ce lundi midi lors du tirage au sort des 8es de finale de la Ligue des champions (12h sur RMC Sport), les clubs encore qualifiés devront bien avoir cela en tête. Car les premiers 8es de finale aller sont programmés le 12 février, ce qui laisse le temps aux équipes mal en point de se remettre. Ou l'inverse. 

Exemple cette année avec Manchester United, qui semble être actuellement un bon tirage mais qui a tout le loisir de redevenir une équipe très solide. Par exemple en changeant d'entraîneur ou en recrutant, d'autant plus que le règlement autorise désormais à faire jouer des éléments qui ont déjà participé à la compétition avec une autre équipe lors de la phase de poules. Même si elles n'ont pas été fréquentes, ces "métamorphoses" sont déjà arrivées récemment.

Le Real s'est réveillé l'année dernière

L'année dernière, lorsque le PSG a tiré le Real Madrid en 8es de finale, il pouvait clairement croire à la qualification. Car même si l'équipe de Zinedine Zidane était double tenante du titre, elle n'avait terminé que deuxième de son groupe et occupait une décevante quatrième place en Liga. Sauf que trois mois plus tard, la donne avait changé et les Merengue, alléchés par l'odeur des grands matchs, s'était mués en une machine qui avait battu deux fois les Parisiens (3-1, 2-1).

Monaco explose en même temps que Mbappé

Cette transformation de l'adversaire n'a toutefois pas toujours été fatale aux clubs français. En 2016-2017, c'est Monaco qui avait surpris tout le monde. Dans le sillage d'un Kylian Mbappé qui explosait aux yeux de l'Europe entière, l'ASM créait la surprise en 8es de finale en sortant le Manchester City de Pep Guardiola (3-5, 3-1) et ne terminait son parcours qu'en demi-finales (élimination face à la Juventus Turin).

Chelsea, la métamorphose ultime

L'exemple récent le plus marquant reste le Chelsea de la saison 2011-2012. Entre le tirage au sort effectué le 16 décembre et le 8e de finale aller à Naples, le 21 février, les Blues ont connu une très mauvaise passe (deux victoires en dix matchs). De quoi sceller le sort d'André Villas-Boas, remplacé entre le 8e aller (perdu 3-1) et le retour. La nomination de Roberto Di Matteo sur le banc change alors considérablement le visage des Londoniens qui, non seulement sortent Naples au retour (4-1), mais remporteront leur première Ligue des champions quelques mois plus tard.

>> Le tirage au sort des 8es de finale en direct

A lire aussi >> Ligue des champions: pourquoi la rumeur des boules chaudes a de beaux jours devant elle

Alexandre Alain Rédacteur