RMC Sport

Ligue des champions: ces joueurs qui pourraient jouer les 8es avec un autre club

Grâce au nouveau règlement de l’UEFA, les clubs engagés en Ligue des champions pourront inscrire trois nouveaux joueurs après la phase de groupes, même s’ils ont déjà joué cette saison la C1 avec un autre club. Une nouveauté qui pourrait pousser plus facilement certaines écuries à se renforcer cet hiver.

Comme pressenti ces dernières semaines, l’UEFA a confirmé lundi que le VAR ferait son apparition cette saison en Ligue des champions dès les huitièmes de finale. Mais ce ne sera pas le seul changement appliqué à la plus prestigieuse des compétitions européennes. Contrairement aux éditions précédentes, les clubs engagés cette saison en C1 pourront inscrire après le mercato hivernal trois nouveaux joueurs, et ce même s’ils ont auparavant joué la compétition avec un autre club. Pour faire simple, Philippe Coutinho, aurait pu être aligné par le Barça la saison dernière en Ligue des champions après avoir disputé la phase de groupes avec Liverpool.

Cette nouvelle règle pourrait donc pousser certains clubs à se renforcer en piochant directement chez leurs rivaux européens en vue des huitièmes. Un joueur comme Andrej Kramaric, auteur de quatre buts depuis le début de la phase de groupes, devrait par exemple susciter quelques convoitises. D’ores et déjà éliminé de la course à la qualification pour les huitièmes, Hoffenheim se laissera peut-être convaincre de laisser partir son attaquant croate, qui a par ailleurs trouvé les filets à cinq reprises cette saison en Bundesliga, en cas d’offre alléchante. L’été dernier, la presse anglaise annonçait que le natif de Zagreb était notamment suivi de près par des clubs de Premier League.

La révélation Wesley, les pépites de l'Ajax

S’il est pour l’instant moins connu que Kramaric, Wesley Moraes devrait lui aussi avoir des courtisans cet hiver. Attaquant de 22 ans, ce Brésilien réalise jusqu’à présent une phase de groupes très intéressante sous les couleurs du FC Bruges. Les Monégasques de Thierry Henry, contre qui il a marqué à l’aller (1-1), comme au retour (4-0), peuvent en témoigner. Puissant, bon de la tête et adroit face au but, celui qui a fait ses débuts en Europe en 2015 avec les Slovaques de Trencin aurait tapé dans l’œil d’Arsenal à en croire The Sun. D’après le quotidien britannique, les Gunners pourraient offrir 17 millions d’euros à Bruges pour s’attacher ses services.

>> Cliquez ici pour découvrir les offres RMC Sport

Comme Wesley, Frenkie de Jong (21 ans) et Matthijs de Ligt (19 ans) ont le statut de grands espoirs. Mais leur cote est bien plus élevée. Considérés comme les éléments les plus prometteurs du football néerlandais, le milieu et le défenseur de l’Ajax ont l’embarras du choix pour la suite de leur carrière. Depuis plusieurs mois, ils sont tout à tour annoncé dans le viseur de Manchester City, du Barça ou encore de la Juventus. Cette semaine, Bild assure que le Bayern Munich est également entré dans la course, alors que l’Ajax - qualifié pour les huitièmes de la C1 - réclamerait pas moins de 150 millions d’euros aux clubs intéressés pour acheter ses deux pépites.

Les cas Rabiot et Sanchez

Des éléments plus expérimentés pourraient eux aussi avoir des envies de départ cet hiver. Difficile de ne pas inclure Adrien Rabiot dans cette catégorie. Sous contrat jusqu’en juin 2019, l’international français n’a toujours pas prolongé et Thomas Tuchel n’hésite pas à le faire débuter certaines rencontres sur le banc. Le 3 décembre, RMC Sport expliquait que Rabiot n’était plus ouvert à la discussion avec ses dirigeants, alors qu’il est sans cesse envoyé au Barça par les médias espagnols. D’après le Corriere dello Sport, Rabiot a également les faveurs de la Juve.

Actuellement touché à la cuisse, Alexis Sanchez fait aussi parler de lui dans les colonnes transferts des médias européennes. Buteur à une seule reprise cette saison en Premier League en dix apparitions, le Chilien affiche un rendement famélique depuis son arrivée chez les Red Devils en janvier dernier en provenance d’Arsenal. D’après le Mirror, Paris n’aurait pas abandonné l’idée de le recruter et pourrait passer à l’attaque cet hiver, malgré les contraintes liées au fair-play financier. A l'image de Sanchez, il ne serait pas surprenant de voir des joueurs en manque de temps de jeu comme Isco ou Cesc Fabregas profiter de la fenêtre hivernale pour changer d'air et goûter à la Ligue des champions sous d'autres maillots.

RR