RMC Sport

Ligue des champions: Chelsea mate le Real et rejoint Manchester City en finale

Le Chelsea de Thomas Tuchel s'est qualifié pour la finale de la Ligue des champions, en remportant 2-0 sa demi-finale retour de Ligue des champions face au Real Madrid de Zinedine Zidane. Les deux buts ont été inscrits par Timo Werner et Mason Mount. Les Blues affronteront Manchester City, tombeur du PSG.

L'histoire est taquine. Au lendemain de l'élimination du Paris Saint-Germain en Ligue des champions, son ancien entraîneur Thomas Tuchel et son ex-capitaine Thiago Silva se sont hissés en finale pour la deuxième fois de suite. Chelsea s'est qualifié ce mercredi soir, en éliminant le Real Madrid grâce à une victoire 2-0 obtenue à Stamford Bridge. Sur l'ensemble de la confrontation dans cette demi-finale, les Blues s'imposent 3-1. Ils affronteront donc Manchester City, le 29 mai.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

Cette qualification en finale récompense l'incroyable transformation de Chelsea depuis l'arrivée de Thomas Tuchel en janvier. Limogé du PSG à la veille de Noël, l'Allemand avait vite rebondi en prenant la succession de Frank Lampard. Son homologue anglais avait laissé une équipe londonienne dans une forme moribonde, avec des matchs sans maîtrise et des (jeunes) joueurs insuffisamment fiables.

Cascade d'occasions gâchées

Quatre mois plus tard, le Real Madrid a subi la loi d'une équipe qui, à défaut d'être spectaculaire, ne laisse rien passer en défense et sait contrôler la rencontre (à défaut d'être clinque dans ses occasions). Cette deuxième manche a basculé à la demi-heure de jeu. À la faveur d'un énième excellent travail du champion du monde français N'Golo Kanté et d'un tir piqué de Kai Havertz repoussé par la barre, Timo Werner a su se montrer parfaitement opportuniste pour ouvrir le score (28e). Frustré par un but refusé pour hors-jeu à la 18e minute, l'habituel maladroit a finalement su se montrer décisif, contrairement à la semaine passée.

Il n'empêche que le recrutement d'un buteur-né ne serait pas de trop pour le Chelsea de la saison prochaine, compte tenu de la cascade d'occasions nettes gâchées. Avec Mason Mount (45e, 54e), Kai Havertz (47e, 58e, 77e), N'Golo Kanté (66e) ou encore Christian Pulisic (81e), les Blues ont largement eu de quoi faire pour planter un deuxième but, anéantir tout espoir de prolongation et sécuriser la qualification.

Mendy a dégoûté Benzema

Car face à une équipe coachée par Zinedine Zidane, dont les qualités de management dans les grands rendez-vous ne sont plus à démontrer, et emmenée par Karim Benzema, la menace d'un but surprise existe toujours. L'attaquant français a d'ailleurs failli rejouer le même mauvais tour qu'à l'aller. Mais cette fois, Édouard Mendy s'est brillamment interposé à deux reprises (26e, 36e). Deux parades de classe mondiale, qui confirment la dimension nouvelle de l'ancien gardien rennais.

Heureusement pour Chelsea, qui a compensé son inefficacité par un placement défensif rigoureux, a fini par composter le billet grâce à un but de Mason Mount (85e) sur une action qui a bien failli échouer. Aussi, le Real Madrid a sans doute manqué d'un deuxième homme solide pour accompagner Karim Benzema. De retour de blessure, Eden Hazard, face à son ancien club, a encore délivré une prestation moyenne.

Avant de se retrouver à Istanbul pour ce qui sera la troisième finale 100% anglaise de l'histoire de la compétition, Chelsea et Manchester City vont se retrouver en championnat dès ce samedi à l'Etihad Stadium (18h30 sur RMC Sport 1). Ce sera peut-être un jour de fête pour les hommes de Pep Guardiola, qui peuvent être sacrés au terme de cette 35e journée.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport