RMC Sport

Ligue des champions: Griezmann et Dembélé régalent avec le Barça contre Ferencvaros

Sans Lionel Messi, laissé au repos, mais avec des buts d'Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé, le Barça n'a fait qu'une bouchée des Hongrois de Ferencvaros (3-0), ce mercredi, en Ligue des champions. Sauf déroute face à la Juventus dans une semaine, les Catalans termineront à la première place de leur groupe.

5-1 à l’aller en Espagne, 3-0 au retour en Hongrie. Même sans Lionel Messi, laissé au repos, le FC Barcelone s’est une nouvelle fois amusé face aux Hongrois de Ferencvaros, ce mercredi, lors de la cinquième et avant-dernière journée de la phase de groupes de la Ligue des champions. Qualifiés pour les huitièmes de finale avant même cette rencontre, les Catalans sont bien partis pour terminer à la première place du groupe G.

Griezmann monte en puissance

Jusqu’à présent sur un sans-faute, ils comptent trois longueurs d’avance sur la Juventus, qui a dominé le Dynamo Kiev (3-0) et qui se rendra au Camp Nou mardi prochain (21h sur RMC Sport) pour la dernière journée de la phase de poules. Le Barça a un sérieux avantage dans les confrontations directes après sa victoire à l’aller à Turin (2-0). A Budapest, les Barcelonais ont plié l’affaire dans la première demi-heure. En trois temps. Sur un centre de Jordi Alba, trouvé par Ousmane Dembélé, Antoine Griezmann a d’abord ouvert le score d’une sublime "madjer" (14e). Son troisième but sur les trois derniers matchs et la preuve qu’il va de mieux en mieux, comme son équipe.

"Il se sent plus libéré, plus à l'aise sur le terrain, c'est positif", disait à son sujet Ronald Koeman le week-end dernier. Et effectivement, le champion du monde est en train de retrouver son sens du but, de la justesse dans ses transmissions et cette faculté à organiser le jeu. Il faut aussi souligner la belle partie réalisée par Dembélé et Martin Braithwaite. Sur le deuxième but, c’est le Danois qui trouve la faille sur un service parfait du Français (20e). Dans la foulée, l’ancien Toulousain a obtenu un penalty que Dembélé s’est chargé de transformer, à ras de terre (28e).

Dembélé a hérité du brassard

A 3-0, Koeman a pu se permettre de faire souffler des cadres - Sergio Busquets et Jordi Alba sont sortis dès la mi-temps - et donner du temps de jeu à de jeunes éléments comme Carles Alena, Riqui Puig et Konrad De La Fuente. Avec tous ces changements, Dembélé s’est même retrouvé avec le brassard de capitaine au cours d’une seconde période qui a vu le Barça se procurer plusieurs occasions, sans parvenir à assommer encore un peu plus une faible équipe de Ferencvaros, déjà éliminée. Il y a d’abord eu un numéro en solitaire de Dembélé, parti de son camp et parvenu à éliminer quatre défenseurs avant de manquer le cadre (55e). Il y a aussi eu ce raté de Trincão, seul face au but vide (75e), et cette action presque trop collective de Dembélé, qui aurait dû frapper au lieu de chercher Riqui Puig (83e).

Mais Koeman devrait se satisfaire de cette troisième victoire de suite toutes compétitions confondues, qui permet à sa formation de gagner en confiance avant de se rendre à Cadix samedi en Liga et donc d'accueillir la Juve dans une semaine.

>> La Ligue des champions est à suivre sur RMC Sport, cliquez ici pour vous abonner à nos offres

RR