RMC Sport

Ligue des champions: "Idrissa Gueye (PSG) remporterait l’épreuve des poteaux", assure Claude (Koh-Lanta)

Figure historique de Koh-Lanta, Claude Dartois, au casting de la nouvelle saison "Koh-Lanta: La Légende" est un grand fan du Paris-Saint-Germain. Si sa notoriété lui a permis de visiter les entrailles du Parc des Princes, l’aventurier avait déjà fréquenté les loges de l’enceinte parisienne. Entretien avec un homme partagé sur son programme du mardi soir.

Claude, grand dilemme, Koh-Lanta a été reprogrammé le mardi. Comment faire quand le PSG jouera le même jour en Ligue des champions?

Ah, je m’en sors bien, Paris commence un mercredi. (ce mercredi face à Bruges, à 21h en direct sur RMC Sport 1, abonnez-vous ici, NDLR). Pour les autres matchs, je ne sais pas encore, je verrai le moment venu, je peux toujours regarder le replay de Koh-Lanta, ça dépendra de l’affiche, de si on est déjà qualifié ou pas, j’attends de voir.

De quand date ta passion pour le PSG?

J’ai grandi dans les années 1993-1994, je n’allais pas encore au stade mais je regardais les Georges Weah, Raï, David Ginola… Ensuite on n’a plus fait grand-chose mais depuis le rachat on prend à nouveau plaisir.

Quel est ton meilleur souvenir au Parc?

L’un de mes meilleurs souvenirs est mon premier match européen au Parc des Princes face au Besiktas (le 10 décembre 1997, victoire 2-1 du PSG). Un ami m’avait emmené, il faisait partie des Boulogne Boys, j’étais gamin il y avait une sacrée ambiance.

Ta notoriété acquise suite à Koh-Lanta t’a-t-elle permis de te rapprocher du club?

J’avais déjà pas mal de connaissances et j’allais souvent au Parc avec mon ancien boulot. J’étais chauffeur pour une clientèle étrangère et j’emmenais souvent les princes saoudiens dans les tribunes VIP, j’ai parfois eu l’occasion de rester avec eux en loges. J’ai aussi un ami qui était chauffeur d’Alain Cayzac lorsqu’il était président du Paris-Saint-Germain donc je descendais souvent en avant-match, à la mi-temps et après match avec les invités. Maintenant c’est vrai qu’avec cette popularité, j’ai été invité par différentes entreprises à plusieurs reprises. Un ami m’a permis de visiter toutes les zones du Parc, j’ai vu les nouveaux salons, je suis monté sur le toit, c’était vraiment cool. J’ai participé à un événement qui m’a permis d’aller sur la pelouse, on était dans le vestiaire visiteur mais pendant la visite j’ai pu découvrir celui du PSG et la salle d’échauffement où il y a encore l’ancienne partie du mur dédicacée par tout le monde avec la Coupe qu’avait dessiné Bernard Lama quand ils l’avaient remportée (C2 en 1996).

As-tu pu rencontrer des joueurs grâce à ces opérations évènementielles?

Je n’ai pas encore vu de joueur actuel, le seul que j’ai rencontré c’était Edinson Cavani. Je l’ai croisé au hasard dans un coin de rue lorsque j’étais chauffeur proche du Royal Monceau où sont souvent logés les joueurs comme Messi actuellement par exemple. Je m’étais arrêté prendre une photo avec lui, je me souviens d’un gars très sympa.

Comment as-tu vécu l’arrivée de Messi?

J’étais comme tout le monde très content. Quand le meilleur joueur du monde vient dans ton club, peu importe son âge, tu es heureux de l’avoir. Le Messi d’aujourd’hui c’est toujours aussi bon même si le physique n’est plus forcément le même. On se dit "ah ouais, quand même, on a Messi". Chaque été, on entendait la rumeur mais cette année il y avait toutes les conditions pour que ça se fasse.

Le cas Mbappé divise les supporteurs, quel est ton regard là-dessus?

Il honore son contrat. Ce qu’il a fait pour le club est déjà monstrueux, il doit respecter le club mais il faut, nous supporters, respecter son choix de carrière. Il n’a pas envie de resigner pour avoir une meilleure prime et d’autres avantages, ça reste son boulot et c’est sa décision. Il n’est pas parti en cours de contrat mais a décidé de ne pas renouveler, ce n’est pas la même chose pour moi. Alors oui, ça ne va pas renflouer les caisses du club mais lui ne voit pas ça comme ça, je suis partagé. Bien sûr qu’on veut qu’il prolonge mais si dans son choix de carrière est d’aller au Real, il faut le respecter.

Pour le moment il est présent aux côtés de Neymar, Messi, Ramos… l’équipe est faite pour gagner la Ligue des champions...

Ce n’est pas parce que tu as la meilleure équipe sur le papier que tu vas la gagner. La Ligue des champions se gagne avec des mecs qui vont au charbon. Liverpool avait des noms moins ronflants mais des travailleurs de dingue, il faut que ça marche ensemble. Si tu as des mecs qui se fiche de l’équipe, ça ne fonctionne pas. Tous les ans ça peut être notre année, il faut que tous les astres soient alignés. Personnellement, je ne me dis pas que c’est l’année ou jamais, je n’aime pas mettre la pression.

Moment questions croisées Koh-Lanta/PSG, quel joueur remporterait l’épreuve des poteaux?

(Il réfléchit) Il faut quelqu’un de fort dans sa tête, pas très grand, doté d’un bon équilibre… je dirais Idrissa Gueye.

Qui serait le meilleur pour disputer les épreuves de confort?

Neymar, il joue pour le confort Neymar! (rires)

Le plus stratège?

Oh Verratti! C’est un milieu qui doit toujours avoir l’œil, voit dans les petits espaces, garder le ballon quand il faut, c’est de la stratégie. C’est lui qui doit être notre tacticien, c’est un malin, il gagne du temps, obtient les fautes au bon moment. Si tu m’autorisais les anciens joueurs je t’aurais dit Thiago Motta bien sûr.

Enfin le plus efficace sur le camp?

Je dirais Marquinhos. Le mec est toujours présent, toujours au charbon, blessé ou pas il joue, il va devant, derrière, peut te mettre une tête sur corner, un tacle, il peut jouer à gauche, central, au milieu, pas un mot plus que l’autre, c’est ton guerrier, un gars sûr.

On tente mais qui a gagné cette édition des Légendes?

Zlatan Ibrahimovic (rires).

Par Clément Brossard