RMC Sport

Ligue des champions: le mea-culpa de Ceferin après le tirage au sort raté

Aleksander Ceferin, président de l'UEFA, s'est officiellement excusé pour le tirage au sort de la Ligue des champions qui a dû être refait à la suite d'une erreur technologique. Le dirigeant slovène promet des mesures pour éviter qu'un tel incident se reproduise.

"Objectivement, c'est de la faute de l'UEFA". Aleksander Ceferin, le président de l'instance dirigeante du football européen, a présenté ce jeudi ses "excuses" après le raté du tirage au sort de la Ligue des champions. Lors d'une conférence de presse, le dirigeant slovène a confirmé que l'erreur avait été causée par un bug informatique.

"Quand on a eu l'information que quelque chose s'était mal passé avec le logiciel fourni par une tierce partie, nous avons tout de suite organisé une réunion. (...) On ne savait pas quand l'erreur était arrivée. J'ai déclaré qu'une erreur devenait une faute seulement si on refusait de la corriger", a expliqué Aleksander Ceferin, justifiant ainsi la décision de refaire le tirage au sort en intégralité, et pas seulement au moment où le vice de procédure a été détecté.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

L'UEFA veut devenir moins dépendante de son logiciel

"Notre décision a été d'être transparent, de ne rien cacher et de montrer qu'on respecte toutes les règles. C'est encore un peu tôt pour parler des conséquences concrètes. Mais nous parlons à l'avenir de ce que nous avons appris de cette situation", a-t-il ajouté.

"Même si le logiciel est en cause, nous devons comprendre. On ne devrait pas être autant dépendants des technologies. C'est impossible ou très dur de faire les tirages sans les technologies, mais on doit en être moins dépendants. On va informer le public prochainement d'autres mesures. On s'excuse auprès de tout le monde. Mais les erreurs arrivent. Ce n'était pas une erreur humaine, mais une erreur technoloigique", a conclu Aleksander Ceferin, sans donner d'indices sur le type de mesures qui pourraient être prises.

Deux anomalies ont perturbé le premier tirage au sort effectué lundi. Dans un premier temps, Villarreal a hérité de Manchester United. Sauf que cette confrontation était impossible, car les deux équipes étaient dans le même groupe. Puis lorsqu'il a fallu tirer l'adversaire de l'Atlético de Madrid, les organisateurs ont oublié de mettre la boule de Manchester United dans le saladier des choix possibles.

JA