RMC Sport

Ligue des champions: réunion de crise au Barça après la déroute face au Bayern

Le président Joan Laporta et deux autres dirigeants du FC Barcelone se sont réunis jusque tard dans la nuit après la nouvelle claque reçue par leur équipe contre le Bayern Munich (0-3), mardi en Ligue des champions.

C’est déjà la crise au FC Barcelone. L’équipe de Ronald Koeman a coulé face au Bayern Munich (0-3), mardi lors de son entrée en lice en Ligue des champions. Et la manière dont les joueurs ont renoncé a mis en alerte les plus hautes sphères du club. Selon la presse catalane, cette nouvelle déroute face aux Allemands – un peu plus d’un an après l’humiliant 8-2 – a provoqué une réunion au sommet dans les bureaux du Camp Nou, aussitôt après le coup de sifflet final.

>> Abonnez-vous pour regarder la Ligue des champions avec le pack Sport RMC Sport + beIN Sports

Joan Laporta, président du club, Rafa Yuste, vice-président, et Mateu Alemany, directeur du football, se sont longuement entretenus jusqu’à 2h du matin. Laporta serait resté dans les lieux plus longtemps, avant de passer devant les dernières équipes de télévision restantes, sans faire aucune déclaration.

Les dirigeants sont bien conscients de s’appuyer sur une équipe en-deça du niveau d'autres cadors et diminuée par le départ de Lionel Messi. Mais ils s’inquiètent surtout de l’image dégagée par l’effectif.

Les choix tactiques de Koeman crispent

Ils goûteraient aussi peu aux choix tactiques de l’entraîneur Ronald Koeman, qui a de nouveau opté pour un 3-5-2 face aux Allemands. L’utilisation de ce schéma avait été donné lieu à des débats au cours de l’été, les dirigeants poussant le technicien à revenir au 4-3-3.

Aucune décision de la réunion entre les trois hommes n’a filtré. Gerard Piqué, capitaine de l’équipe, a aussi quitté le stade très tardivement, comme l’ont remarqué les médias présents sur place sans savoir si le défenseur a pris part à la réunion. La menace plane sur le poste de Ronald Koeman, invité à quitter ses fonctions par certains supporters présents au Camp Nou, mardi.

La position du Néerlandais vacille depuis ses critiques émises contre Laporta. Plusieurs proches du président sont montés au créneau pour condamner les propos de Koeman. "Il s'est auto-détruit", a même lâché Lluis Carrasco, directeur de campagne de Laporta lors de la dernière élection. Si les mauvais résultats se poursuivent, l’avenir de Koeman au Barça semble déjà bouché.

NC