RMC Sport

Ligue des champions: Rothen "déçu" par le manque d'investissement du PSG à Bruges

Comme beaucoup d'observateurs, Jérôme Rothen n'a pas apprécié la prestation du PSG, mercredi soir à Bruges en Ligue des champions (1-1).

Un match, une contre-performance. Très attendu pour sa rentrée en Ligue des champions mercredi soir, encore plus avec la première titularisation du trio Neymar-Mbappé-Messi, le PSG n'a rapporté qu'un nul de son déplacement sur le terrain de Bruges (1-1). Et, selon Jérôme Rothen, il ne méritait pas mieux. Pas en montrant un tel visage.

"Je suis déçu, forcément, on s’attend toujours à des matchs spectaculaires, encore plus quand on voit les individualités sur le terrain, observe l'ex-international, consultant pour RMC Sport. Je suis déçu par le manque de maitrise, déçu aussi par le manque d’investissement, car les Parisiens se sont fait manger dans tous les compartiments du jeu. On a senti une équipe qui arrivait à Bruges dans le confort, en se disant 'avec nos trois stars devant on va gagner le match'."

>>> Abonnez-vous à RMC Sport pour regarder les clubs français en Ligue des champions

"En faisant si peu d’efforts, je ne vois pas comment cette équipe peut devenir l’une des meilleures en Europe"

Sauf que le plan ne s'est pas déroulé comme prévu. "Le PSG n’a jamais réussi à reprendre le dessus, regrette Rothen. Quand vous perdez autant de duels, que vous courrez beaucoup moins que l’adversaire, et que vous subissez pas mal d’offensives de Bruges, c’est qu’il y a un problème. Un problème dans la tête, un problème physique aussi, car je pense que le PSG n’est pas prêt aujourd’hui à lutter avec beaucoup d’équipes en Ligue des champions. En faisant si peu d’efforts, je ne vois pas comment cette équipe peut devenir l’une des meilleures en Europe."

S'il souligne le faible investissement des joueurs, Jérôme Rothen n'oublie pas non plus de pointer les responsabilités de Mauricio Pochettino, pas forcément inspiré en Belgique. "Ce qui a été surprenant aussi, c’est de mettre les trois attaquants sur la largeur, Neymar à gauche, Messi à droite et Mbappé dans l’axe, remarque-t-il. Je ne suis pas sûr que ce soit le meilleur moyen pour qu’ils s’éclatent ensemble. Et je pense que Pochettino s’est aperçu qu’il avait fait une bêtise."

RMC Sport