RMC Sport

Lille-Salzbourg: Grosse performance lilloise, le Losc a un pied en huitièmes de Ligue des champions

Efficace et solide à défaut d'être brillant, Lille a signé une deuxième victoire de suite en Ligue des champions, ce mardi soir face à Salzbourg (1-0, sur RMC Sport). Avant la dernière journée, le champion de France en titre est premier du groupe G, et donc proche des huitièmes.

Voilà un scénario quasiment inimaginable au terme des matchs aller, alors que le LOSC affichait deux points pris en trois rencontres. Et pourtant... Ce mardi soir, avant la dernière journée de phase de poule de Ligue des champions, voilà le club nordiste sur le point de se hisser pour les huitièmes de finale de la compétition, ce qui serait une première pour lui depuis 2007.

Auteur d'une belle victoire à Séville il y a trois semaines (2-1), Lille a remis ça chez lui, à Pierre-Mauroy, en dominant cette fois le RB Salzbourg (1-0). Un succès qui lui permet de se hisser en tête du groupe G, avec un point d'avance sur les Autrichiens, deux sur Séville, et trois sur Wolfsbourg, chez qui les hommes de Jocelyn Gourvennec se déplaceront lors du dernier match avec la mission de ne pas perdre. Rien n'est encore joué, bien sûr. Mais mieux vaut être aujourd'hui dans la position du LOSC que celle des Wölfe.

>>> Abonnez-vous à RMC Sport pour regarder les clubs français en Ligue des champions

Jonathan David, évidemment

Lors de sa dernière campagne de C1, en 2019-2020, et encore cette saison lors des rencontres aller, Lille avait souvent montré des choses intéressantes, mais avait souvent pêché dans l'efficacité, dans la surface adverse comme dans la sienne. Ce mardi, le champion de France en titre a montré qu'il a peut-être grandi.

Malgré un début de rencontre relativement moyen, ce qui peut s'expliquer en partie par les absences de Benjamin André et Jonathan Ikoné, suspendus, c'est bien le LOSC qui a ouvert la marque, sur une percée pleine de réussite et de contres favorables de Burak Yilmaz, avant que Jonathan David n'hérite du ballon à bout portant pour punir Köhn (1-0, 31e).

Le Canadien en est déjà à 12 buts toutes compétitions confondues cette saison, sur les 22 inscrits par le LOSC. S'il venait à se blesser, ce pourrait être très inquiétant pour les Nordistes. Mais il est en pleine forme. Et son équipe en profite.

Une deuxième mi-temps moyenne, mais quelques occasions en contre

La suite n'a pas été parfaite non plus. Pas toujours juste techniquement, à l'image d'un Yilmaz en difficulté, pas en mesure de mettre du rythme dans la rencontre (même si ce n'était pas forcément à lui de le faire), Lille s'est mis dans une position d'attente assez inconfortable. Encore plus quand Salzbourg - relativement peu inspiré - s'est procuré deux bons coups francs (65e, 67e), toutefois mal exploités. Mais le LOSC, solide derrière, aurait aussi pu plier l'affaire en contre, si le centre en retrait de Bamba avait trouvé preneur (74e). Il n'en a pas eu besoin, et c'est tant mieux pour lui.

Avant son dernier match en Allemagne, dans deux semaines, Lille va devoir se remettre la tête à la Ligue 1, avec trois rencontres à venir contre Nantes, Rennes et Troyes. Car on oublierait presque que le champion sortant, au tiers de la saison, n'est que 12e du classement.

C.C.