RMC Sport

Manchester City-PSG: l'UEFA ne devrait pas ouvrir d'enquête contre Kuipers après les accusations des Parisiens

Selon des informations de L'Equipe, l'UEFA ne devrait pas ouvrir d'enquête disciplinaire après les insultes qu'auraient proférées Bjorn Kuipers à l'encontre des joueurs du PSG. Ander Herrera et Marco Verratti se sont plaints du comportement de l'arbitre néerlandais, ce mercredi lors de la demi-finale retour face à Manchester City.

L'agacement des joueurs parisiens était visible ce mardi soir en fin de match, à l'Etihad Stadium, pour la demi-finale retour de Ligue des champions entre Manchester City et le PSG (2-0). Angel Di Maria a été expulsé pour un geste de frustration (69e) sur Fernandinho, puis dans la foulée trois cartons jaunes ont été infligés à ses coéquipiers.

>> Manchester City-PSG: les infos en direct

L'UEFA ne fera "aucun commentaire"

Mais après la rencontre, les joueurs parisiens se sont plaints de propos de Bjorn Kuipers à leur égard. "On parle de respect avec les arbitres, mais il a dit 'fuck off' à Paredes. Je voudrais dire que si on dit ça, c'est sûr qu'on prendrait une sanction de trois ou quatre matchs", indiquait Ander Herrera au micro RMC Sport. Des propos confirmés, quelques minutes plus tard, par Marco Verratti. "Moi aussi il m'a dit 'fuck you'. Si je dis 'fuck you', je prends dix matchs. C'est sûr que je parle beaucoup avec l'arbitre, mais je ne dis jamais 'fuck you'", a indiqué le milieu de terrain italien.

Selon des informations de L'Equipe, aucune enquête n'a été décidée, pour l'instant, par l'UEFA après les insultes qu'auraient proférées Bjorn Kuipers à l'encontre des joueurs parisiens. L'instance dirigeante du football européen peut encore ouvrir une enquête mais ça ne semblerait pas la tendance selon le quotidien et l'affaire devrait en rester là.

"Aucun commentaire" ne sera fait pour l'heure par l'UEFA après ces incidents supposés survenus entre l'arbitre et les joueurs du PSG. L'instance qui organise la Ligue des champions mais aussi l'Euro, maintient sa confiance envers l'arbitre néerlandais, habitué des grands rendez-vous. L'Equipe précise aussi qu'en cas de procédure, les joueurs parisiens pourraient être inquiétés pour les mots prononcés au cours de la rencontre.

GL