RMC Sport

Monaco - Vasyliev: "Cette équipe n'a pas de limites"

-

- - -

Vadim Vasilyev, était l’invité de Team Duga ce jeudi, après la superbe qualification de Monaco en quart de finale de Ligue des champions. « Du bonus », pour le vice-président de l’ASM, qui fait du championnat son absolue priorité.

Pourquoi il n’a pas tremblé, même après le but de City

« J’ai pris plaisir, j’étais serein. Pour moi la qualification était un bonus et reste un bonus. La priorité, c’est le championnat. J’étais tranquille, même sur le but de City. Si on faisait l’exploit tant mieux, sinon on pouvait se concentrer sur le championnat. L’objectif, c’était le plaisir. Cette équipe ne se fixe pas de limites. Ils jouent chaque match pour gagner. Cette équipe peut aller très loin, qui sait où ? Tout le monde était serein et concentré, et on a vu une très belle ambiance. »

>> Les monégasques racontent leur soirée de folie

Le secret de l’équipe

« C’est une bande de copains. Il y a quelque chose d’extraordinaire dans le vestiaire. Même si Falcao et Glik ne jouaient pas, ils étaient bien présents, ils ont donné des conseils aux jeunes. On a des talents purs, beaucoup, mais c’est surtout une équipe soudée. C’est une alchimie. En 2004, on sentait qu’il se passait quelque chose d’extraordinaire dans le vestiaire monégasque, et c’est ça qu’il se passe aujourd’hui.

Une préférence au tirage ? Leicester peut-être ?

« Je ne dirai pas que Leicester c’est le plus facile. C’est une équipe difficile, qui joue avec le cœur. J’attends tranquillement, on n’a pas de préférence. Nous sommes tranquilles et prêts pour toutes les équipes. J’aimerais bien une belle affiche. Je suis très fier que tout le monde soit derrière Monaco. L’attitude a changé, Monaco est redevenu un acteur majeur du football français, nous sommes dignes de l’histoire du club. Au passage, je souhaite bonne chance à Lyon en Ligue Europa. »

>> Ligue des champions: Andrea Raggi révèle l'équipe qu'il souhaite affronter en quarts de finale

La liste de Deschamps avec quatre Monégasques

« C’est vraiment une fierté. C’est la preuve que Monaco travaille aussi pour le football français. Je suis très heureux pour nos jeunes, car ils le méritent. Il faut qu’ils montrent toute leurs qualités en équipe de France, mais c’est incroyable. »

>> Mendy chambre la Dream Team RMC après sa sélection en Equipe de France

Quel avenir pour Mbappé ?

« Il a une marge de progression incroyable, il est très sérieux. Et quand je vois comment il tient toute la pression médiatique qui est devenue un peu trop importante, c’est impressionnant. Il a des parents qui connaissent le milieu, qui sont intelligents, et je suis convaincu qu’il est au bon endroit pour son épanouissement. C’est l’enfant du club. C’est le meilleur exemple de la qualité de notre formation que l’on veut toujours mettre en avant. Il brille, c’est une grande fierté pour nous, et nous allons aborder tranquillement les négociations pour qu’il reste à Monaco. Lui il est content, tout se passe bien, il y a un projet autour de lui, et il n’y a pas de raison que ça se passe différemment.

>> Equipe de France: pourquoi la sélection de Kylian Mbappé est doublement une première

Refuserait-il une offre mirobolante à la Anthony Martial ?

« Aujourd’hui, avec la qualification, notre trésorerie est bonne, à la différence de l’été 2015 où on avait un déficit très important. Le budget est équilibré. Nous aborderons chaque cas au fur et à mesure, mais pas aujourd’hui. J’ai des appels, mais je n’en tiens pas compte. Je ne négocie avec aucun club pour aucun joueur actuellement. Nous sommes concentrés sur la fin de saison et nous verrons tranquillement après. Ça fait partie de la vie du club le turnover. Que quelques joueurs rentrent et sortent, ça fait partie de notre projet. On a de bons exemples avec Carrasco à l’Atlético ou Martial à United. Ça renforce le projet. Djibril Sidibé a préféré Monaco à Arsenal, là il est en équipe de France, et il peut partir dans des tops clubs européens. Il le mérite. Je suis fier que nous ayons trouvé notre propre projet. C’est un turnover sain, pas avec une pression d’argent. L’année dernière, on n’a pas eu de départs, on a renforcé le club en dépensant l’argent. C’est la preuve qu’on est capables de gérer les transferts de manière intelligente, sans pression de laisser les joueurs partir. Une garantie que Mbappé restera ? Ça n’existe pas. Ni dans le football, ni dans la vie privée, ni dans une société. Je ne peux pas vous répondre.

Et le championnat ?

On sait déjà que ce sera très difficile à Caen. J’ai vu Barcelone perdre contre La Corogne après avoir gagné 6-1 en Ligue des champions, ce sera un match piège, difficile. On a neuf finales à gagner, il faut toutes les gagner pour être champion de France.