RMC Sport

OM-Sporting: le résumé de la victoire renversante des Marseillais, relancés en Ligue des champions

Après un début de match cauchemardesque, l'OM a su renverser le Sporting Portugal au cours d'une première demi-heure délirante pour remporter son premier succès de la saison sur la scène européenne (4-1), ce mardi lors de la troisième journée de Ligue des champions.

L'OM débloque son compteur en Ligue des champions. Et avec la manière. Ce mardi soir, malgré une entame de match complètement manquée, les Marseillais ont réussi à renverser le Sporting Portugal au Vélodrome lors de la troisième journée de Ligue des champions (4-1). Après 16 défaites sur leurs 17 derniers matchs, les Phocéens reviennent à trois points de leurs adversaires du soir, toujours leaders du groupe D après le nul entre Francfort et Tottenham (0-0), et se relancent complètement dans la course pour une qualification en 8e de finale.

>> Revivez OM-Sporting (4-1)

>> Abonnez-vous à RMC Sport pour regarder l'OM en Ligue des champions

Si Igor Tudor est apparu passablement agacé dans le tunnel à cause du retard des Portugais, c'est pourtant les Marseillais qui n'ont pas semblé à l'heure sur la pelouse du Vélodrome. Dans un stade à huis clos à cause des incidents survenus lors de la deuxième journée contre Francfort, Trincao est venu refroidir une enceinte déjà glaciale après seulement... 51 secondes de jeu. L'ailier portugais a profité de la passivité de la défense phocéenne pour se balader sur le côté droit avant d'enrouler une frappe du pied gauche et de mettre un sacré coup sur la tête des Marseillais.

Après cette ouverture du score, on promettait alors l'enfer aux Olympiens, déjà suffisamment moqués pour leurs deux premières défaites en C1 cette saison et leur terrible série en cours dans la plus belle des compétitions européennes. Mais les Marseillais ont su réagir à l'orgueil, avec, il est vrai, un sacré coup de pouce du gardien adverse.

Le cauchemar du gardien du Sporting

À la 13e minute de jeu, Alexis Sanchez, venu au pressing, contre le dégagement d'Antonio Adan et permet aux siens d'égaliser (1-1). Trois minutes plus tard, le portier du Sporting se rend encore coupable d'une mauvaise relance qui profite à Jonathan Clauss, dont le centre déposé sur la tête d'Amine Harit au premier poteau fait mouche (2-1, 16e). En quelques instants, l'OM a ainsi marqué ses deux premiers buts dans le jeu en C1 depuis... Souleymane Diawara en 2013.

Le match d'Adan était déjà assez pénible comme ça. Et il va tourner au cauchemar à la 23e minute, quand le portier est expulsé directement pour avoir touché le ballon de la main en dehors de sa surface. À 10 contre 11, les Portugais continuent de subir les assauts de Marseillais galvanisés et vont craquer une troisième fois en 15 minutes sur une tête de Leonardo Balerdi sur corner, bien aidé par une sortie approximative du gardien remplaçant, Franco Israël, entré en jeu deux minutes plus tôt (3-1, 28e).

Harit et Ünder ont marqué des points

Au retour des vestiaires, les deux buts d'avance et la supériorité numérique ont poussé l'OM a levé le pied. Avec un pressing nettement moins intense, les Marseillais ont reculé et ont un peu plus subi qu'en première période, sans que Pau Lopez ne soit contraint de s'employer pour préserver le score. Peu à peu, les hommes d'Igor Tudor ont remis la main sur la rencontre et le trio Sanchez-Harit-Ünder, particulièrement en vue ce mardi soir, a continué de faire des misères à la défense portugaise. Longtemps figé après une première demi-heure délirante, le tableau d'affichage a évolué une dernière fois en fin de match grâce à Chancel Mbemba, impressionnant de sang-froid dans la surface pour mystifier le gardien du Sporting après une frappe repoussée par ce dernier (4-1, 85e).

A noter qu'Harit et Ünder, préférés à Gerson et Payet - titulaires mais si décevants contre Francfort - ont par ailleurs marqué des points dans la tête du staff olympien. Toujours en mouvement autour d'Alexis Sanchez, le Turc et le Marocain ont su apporter le dynamisme qui avait tant manqué à Marseille lors des deux premières journées.

Au rayon des mauvaises nouvelles, l'OM a perdu Jonathan Clauss sur blessure à la 32e minute de jeu. Si précieux depuis le début de la saison et encore décisif ce mardi soir sur le but d'Harit, le piston marseillais a cédé sa place à Issa Kaboré, visiblement à cause d'un problème musculaire au mollet droit. A sept semaines de la Coupe du monde et alors que Marseille est en plein marathon, cette blessure tombe très mal.

Les Marseillais retrouveront le Sporting dès mercredi prochain pour le début de la phase retour. Dans une ambiance qui ne pourra qu'être plus chaude, l'OM aura à coeur d'enchaîner un deuxième succès consécutif en Ligue des champions pour la première fois depuis... la saison 2011-2012.

Felix Gabory Journaliste RMC Sport