RMC Sport

Porto-Juve: l'énorme colère de Ronaldo, polémique sur un penalty non sifflé

Battue à Porto ce mercredi soir en huitième de finale aller de Ligue des champions (2-1), la Juventus a pensé pouvoir recoller en toute fin de match après un contact sur Ronaldo dans la surface adverse. Mais l'arbitre n'a pas sifflé penalty.

Longtemps malmenée par Porto ce mercredi soir en huitième de finale aller de Ligue des champions, la Juventus s'en est plutôt bien tirée en réduisant l'écart en fin de match sur un but de Chiesa (2-1). Et la Vieille Dame, contre le cours du jeu, aurait même pu obtenir le penalty de l'égalisation sur l'ultime action de la rencontre...

A la 94e, sur un long ballon aérien dans la surface portugaise, Cristiano Ronaldo a tenté un contrôle en retrait... et s'est fait balayer par Zaidu Sanusi. Avant même de pouvoir reprendre ses appuis, le quintuple Ballon d'or s'est retrouvé au sol, emporté par le défenseur nigérian. Et a évidemment réclamé une faute, avec une énorme colère. Sans que l'arbitre ne bronche.

>>> Abonnez-vous à RMC Sport et profitez de la Ligue des champions

Le contact entre Zaidu Sanusi et Cristiano Ronaldo
Le contact entre Zaidu Sanusi et Cristiano Ronaldo © RMC Sport

"Il y a penalty", juge Saha

Après quelques dizaines de secondes de flottement, au cours desquelles il a semblé échanger avec ses assistants vidéo, l'Espagnol Carlos del Cerro Grande a sifflé la fin du match, au grand dam des Turinois.

Le contact entre Zaidu Sanusi et Cristiano Ronaldo
Le contact entre Zaidu Sanusi et Cristiano Ronaldo © RMC Sport

Les Italiens ont-ils eu raison de crier au scandale? Pour Louis Saha, oui. "Pour moi il y a péno, il (Zaidu) est emporté sur le contrôle de Cristiano Ronaldo et ne joue pas le ballon, a jugé l’ancien international sur le plateau de RMC Sport. Il y a penalty. Le fait que Ronaldo soit déséquilibré avant ne change rien, il y a contact. L’arbitre doit consulter le VAR. Point. (…) Mardi, on a vu un penalty lors de Barça-PSG, c’est la même chose que quand De Jong tombe. Il y a faute. Je suis attaquant, là, à sa place j’ai la haine…"

Pour Federico Balzaretti, ancien de la Juve, la chose est un peu plus complexe. "Ce n’est pas clair, estime-t-il. Il y a contact mais le contact n’est pas assez évident selon moi... C’est peut-être davantage penalty que pas penalty, mais on ne doit pas sanctionner tous les contacts non plus."

C.C.