RMC Sport

PSG-Barça: comment Dembélé est revenu en grâce

Ousmane Dembélé enchaine enfin les matchs avec le Barça après une sévère remise en question qui en fait un élément important de l’attaque catalane et du projet du nouveau président. Le Français sera à surveiller ce mercredi lors de PSG-Barça en 8e de finale retour de la Ligue des champions (21h, sur RMC Sport).

De ce côté des Pyrénées comme de l'autre, Ousmane Dembélé (23 ans) est un titulaire indiscutable des équipes probables données dans la presse pour le choc PSG-Barça, ce mercredi en 8e de finale retour de la Ligue des champions (21h, sur RMC Sport). Et c’est déjà le signe d’un grand virage pour l’international français. Le joueur traverse la période la plus régulière de son histoire barcelonaise, débutée en 2017 après son énorme transfert en provenance de Dortmund (105 millions d’euros, plus 40 de bonus).

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder PSG-Barça en Ligue des champions

Le prix de l’orgueil et de l’urgence pour le Barça, dans le but de laver l’affront du départ de Neymar au PSG contre 222 millions d’euros. Les versements de primes à Dortmund se sont poursuivis jusqu'à dernièrement avec cinq millions d’euros envoyés vers l'Allemagne pour la 100e apparition du joueur sous les couleurs catalanes, en février.

Koeman "l'aime", Laporta veut le prolonger

100 matchs, c'est peu en trois ans et demi. Ses blessures à répétition ont gêné sa progression et crispé toutes les strates du club, de ses coéquipiers aux présidents. Cette saison, quelque chose a cependant changé et Dembélé vient d’enchaîner sa plus longue série de matchs (20 de suite) avec le Barça. Même Ronald Koeman, plutôt sur la réserve au début, s’est laissé séduire.

"Je ne sais pas ce qui s'est passé les années précédentes mais en le voyant, il s'est beaucoup amélioré physiquement et dans le rythme des matchs, a reconnu le technicien néerlandais début février. Il est excellent, se crée des uns-contre-uns, il est rapide. J'aime ce joueur. Il est très impliqué, très heureux et il doit continuer comme ça."

Ousmane Dembélé face à Layvin Kurzawa
Ousmane Dembélé face à Layvin Kurzawa © ICON Sport

Ses statistiques restent encore légères pour un joueur offensif (8 buts en 32 matchs toutes compétitions confondues cette saison) mais son influence est réelle. Il est devenu indiscutable dans le trident (ou duo) offensif auprès de Lionel Messi alors que son compatriote Antoine Griezmann doit davantage cravacher pour se faire une place. Surtout, Dembélé marque des buts qui comptent comme lors de la remontada face à Séville en demi-finale de Coupe du Roi (3-0), ou face à Séville encore en Liga. Même ses réactions intempestives contre les arbitres ou ses adversaires disent quelque chose de son implication.

"Coca-Cola interdit"

Si Dembélé va bien, c’est dû à son hygiène de vie enfin compatible avec le très haut niveau. "Ousmane s'est rendu compte que s'il continuait de la même manière, sa carrière professionnelle se terminerait, confie une source du club au quotidien El Pais. Il avait épuisé toutes les opportunités. Il s'est retrouvé dans une impasse et a eu peur." Le joueur aurait conservé son goût pour la console de jeux et des difficultés à se lever. Mais il a corrigé son alimentation en engageant un cuisinier français pour lui préparer ses repas. "Le Coca-Cola est interdit, précise une source à El Pais. S'il a soif, il lui prépare un smoothie. Il veille sur lui toute la journée."

Koeman a aussi loué le travail des préparateurs physiques, qui lui épargne une nouvelle rechute après dix blessures en quatre ans et 85 matchs manqués pour cette raison. Apprécié de ses coéquipiers et notamment de Lionel Messi, "Dembouz" bénéficie d’un nouveau soutien très puissant en interne: celui du président fraîchement élu Joan Laporta. Pendant sa campagne, le dirigeant a poussé pour prolonger le Français, sous contrat jusqu’en 2022 et annoncé vers Manchester United l’été dernier.

De retour avec les Bleus?

"Je suis un grand fan de Dembélé, a confié Laporta dans un live Twitch. Il s'est installé, il est dans un moment spectaculaire de forme et mentalement il est également fort. Ce sont des joueurs que j'essaierai de garder pendant de nombreuses années au Barça. J'ai toujours parlé en faveur d'Ousmane, je pense qu'il mérite un traitement particulier car il faut s'occuper de ce type de grands joueurs."

Il pourrait être l'une des pierres angulaires de la reconstruction du club. La mue de Dembélé lui ouvre aussi les perspectives d’un retour en équipe de France, qu’il n’a plus fréquentée depuis novembre 2018. Si la concurrence est forte dans ce secteur, il pourra tout de même scruter avec davantage d’espoir la prochaine liste de Didier Deschamps pour le rassemblement de la fin mars.

Nicolas Couet Journaliste RMC Sport