RMC Sport

PSG-Dortmund: Haaland explique sa célébration "zen" face aux Parisiens

Le 18 février, Erling Haaland avait foudroyé le PSG en signant un doublé lors du huitième de finale aller de la Ligue des champions (2-1). Avant la manche retour mercredi, le prodige norvégien dévoile les raisons de sa célébration "zen" après son premier but face à Paris.

Le PSG était prévenu, mais le PSG a quand même pris la tornade Erling Braut Haaland lors de son match aller des huitièmes de finale de la Ligue des champions. Dans la Ruhr, Dortmund a pris le dessus (2-1) grâce à un but du Norvégien en renard des surfaces, puis un deuxième sur une frappe monumentale. L'attaquant sera encore à surveiller de très près mercredi pour le match retour au Parc des Princes (en exclusivité sur RMC Sport 1).

"Ça me tranquillise"

Interrogé par le média brésilien Esporte Interativo, Erling Haaland est revenu sur la façon dont il a célébré le premier de ses deux buts face aux Parisiens. Après avoir trompé Keylor Navas à la 69e minute, le buteur en série s'était jeté au sol pour s'asseoir en tailleur, les yeux fermés et les mains et les doigts en position "zen".

"J'adore vraiment la méditation. Ça me fait me sentir calme et ça me tranquillise. C'est pour ça que parfois, je célèbre mes buts comme ça", a expliqué le deuxième meilleur buteur de la compétition (10 buts, derrière les 11 du Munichois Robert Lewandowski). S'il était resté calme après l'ouverture du score, Haaland avait davantage exulté lorsque sa frappe somptueuse avait terminé dans la lucarne à la 75e.

L'une de ses plus grandes idoles s'appelle... Michu

Par ailleurs, le joueur de Dortmund s'est confié sur ses idoles de jeunesse. Cristiano Ronaldo est l'un de ses modèles, mais dans son coeur, un autre joueur tient une place importante: Michu, l'ancien attaquant espagnol passé par le Celta Vigo, le Rayo Vallecano, Swansea, Naples, Langreo et Oviedo. "Il était fantastique à Swansea", se rappelle Erling Haaland.

Auteur d'une excellente saison 2012-2013 (22 buts toutes compétitions confondues avec les Swans), Michu s'était montré nettement moins brillant ensuite, ce qui lui a valu le qualificatif de "One-season wonder" (super joueur d'une seule saison).

NB