RMC Sport

PSG-Dortmund, les notes: Neymar précieux, Kimpembe impérial

Neymar et Presnel Kimpembe ont été les meilleurs joueurs parisiens lors de la qualification du PSG pour les quarts de finale de la Ligue des champions, grâce à la victoire 2-0 contre le Borussia Dortmund dans un Parc des Princes à huis clos.

 Navas: 6

Appliqué, vigilant et rassurant. Keylor Navas a été performant sur tous les assauts des Allemands. Il a été particulièrement sollicité en fin de seconde période, avec un coup franc et une frappe soudaine de Jadon Sancho (35e, 38e). 

>> Abonnez-vous aux offres exclusives RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

Kehrer: 6

Thilo Kehrer a réalisé un match correct, sans fioritures sur le côté droit habituellement occupé par Thomas Meunier, suspendu pour ce rendez-vous. Assez discret offensivement, il a fait le travail en défense.

Marquinhos: 6

En défense centrale pour compenser l'absence de son compatriote Thiago Silva, Marquinhos a été bien plus mis en difficulté que son binôme. Il a bien failli être un peu court devant Erling Haaland (18e) et a été dépassé par Jadon Sancho peu après (22e). Il a aussi eu du mal à se défaire de la pression adverse en début de période, avant de finir par trouver progressivement ses marques dans tous les aspects de son jeu. Son carton jaune en fin de match est sans conséquence.

Kimpembe: 8

En l'absence de Thiago Silva, forfait sur blessure, Presnel Kimpembe s'est imposé comme le patron de la défense. Il s'est non seulement distingué dans ses relances et sa capacité à se sortir du pressing, mais aussi par ses duels remportés et ses nombreuses interceptions. Deux d'entre elles ont d'ailleurs eu valeur de sauvetage en première période.

Bernat: 7

Une prestation en dents de scie pour Juan Bernat, qui a néanmoins su être décisif. Défensivement, Achraf Hakimi a su profiter de son placement aventureux pour filer dans son dos et s'octroyer la première occasion du match (18e). Le latéral droit l'a poussé à la faute, ce qui lui a valu un avertissement. Il a eu moins de frayeurs avec Jadon Sancho, lorsque ce dernier s'est parfois retrouvé sur son côté. Sur le plan offensif, l'arrière gauche espagnol est devenu, au fur et à mesure, de plus en plus important dans la construction. Il est l'un des joueurs à avoir le plus touché le ballon. S'il ne s'est pas trop projeté, il a pourtant réussi à couper du bout du pied un centre de Pablo Sarabia pour inscrire le but du break (45e). C'est son premier but de la saison en Ligue des champions.

Di Maria: 7,5

Timoré à l'entame, Angel Di Maria est monté en régime après le premier quart d'heure. Positionné dans son couloir droit, sa qualité de passe notoire lui permet d'être à l'origine de la première occasion parisienne (25e) et quelques situations supplémentaires parfois avortées. Surtout, il est parvenu à offrir l'ouverture du score à Neymar, en déposant un corner sur la tête du Brésilien. Il a, de surcroît, obligé Roman Burki à se détendre sur un coup franc lointain dangereux, bien que non cadré (54e). Défensivement, il s'est appliqué à suivre les consignes et effectuer les replis nécessaires. Remplacé par Layvin Kurzawa à la 78e minute. Averti à la 90e minute, alors qu'il était sur le banc de touche. Il sera suspendu pour le quart de finale aller.

Gueye: 6

Idrissa Gueye a eu beaucoup de mal à entrer dans son match, en étant d'abord peu disponible et peu adroit techniquement. Mais sur le reste de la rencontre, il s'est montré très utile à la récupération. Il a conclu le match avec huit tacles réussis sur huit tentés.

Paredes: 5,5

Aligné d'entrée au milieu de terrain, Leandro Paredes a été très sollicité en début de match lorsque le PSG tentait de passer dans l'axe. Il a alors tenté plus passes verticales, très utiles. Face au bloc allemand bien placé, la construction a pris d'autres chemins au fil du match. Ce qui a réduit l'influence de l'Argentin. Il a eu le mérite de pousser Erling Haaland à récolter un avertissement.

Neymar: 8

C'était encore une fois le Parisien le plus important sur le terrain. Empêché de combiner avec Kylian Mbappé durant la première heure de jeu, Neymar a multiplié les courses balle au pied pour remonter le ballon ou tenter d'éliminer des adversaires. Comme d'habitude, ses prises de risque ont généré beaucoup de déchet, en particulier dans les tentatives de passes tranchantes. Elles ont néanmoins eu le mérite de maintenir la défense allemande sous pression. En plus de son but qui donne l'avantage aux Rouge et Bleu, il est aussi à l'origine du break de Juan Bernat grâce à une bonne temporisation suivie d'une orientation opportune. Volontaire et détendu, le meneur de jeu brésilien peut aussi se targuer d'avoir été attentif à son replacement défensif. Cerise sur le gâteau: il obtient l'exclusion d'Emre Can en toute fin de rencontre (90e).

Cavani: 5

Préféré à Mauro Icardi, dont le temps de jeu s'est réduit, Edinson Cavani n'a pas réussi à être chirurgical devant le but. Sa seule occasion, énorme, s'est conclue par une légère déviation de Roman Burki (25e). Le geste était pourtant bon. L'attaquant uruguayen a cependant rendu de grands services à son équipe, avec son implication dans le pressing, en particulier sur les milieux adverses. 

Sarabia: 6

Sa passe décisive, avec ce centre fort en diagonale bien coupé par Juan Bernat, donne un peu de relief à son match. Titularisé dans le duo d'attaque à la place de Kylian Mbappé, Pablo Sarabia a été très discret. Il a beaucoup couru, pour gêner la première relance, mais n'a pas été très en vue avec le ballon. Remplacé par le champion du monde français à l'heure de jeu, qui n'a pas été grande réussite mais a tenté quelques accélérations intéressantes.

dossier :

Neymar

Julien Absalon