RMC Sport

PSG-Dortmund: les raisons du chambrage appuyé des Parisiens sur Haaland

Le PSG a dominé le Borussia Dortmund (2-0) ce mercredi lors du match retour des huitièmes de finale de la Ligue des champions. En difficulté sur le terrain, Erling Haaland a ensuite été lourdement ciblé par les Parisiens lors de leurs célébrations. Une situation qui s’explique en partie par la communication du joueur norvégien et du club allemand avant la rencontre.

Le PSG a brillamment décroché sa qualification pour les quarts de finale de la Ligue des champions après sa victoire mercredi contre le Borussia Dortmund (2-0).

Dès le premier but de la rencontre, Neymar a imité la célébration réalisée par Erling Haaland au match aller, assis en tailleur avec un geste de méditation. 

Après leur belle victoire, les Parisiens ont enfoncé le clou et remis ça en groupe au milieu du terrain puis dans le vestiaire en ciblant directement le buteur norvégien.

Une manière pour eux d’extérioriser leur rage après avoir été chambré par le Borussia Dortmund entre le match aller et le retour. Une manière aussi, de répondre aux supposées piques lancées par Erling Haaland lui-même.

Haaland victime de la communication du BVB?

Efficaces face au but allemand, les Parisiens ont surtout montré une belle solidarité défensive et ont parfaitement muselé Erling Haaland qui a fini par prendre pour tout le monde après le succès du PSG. Si Gary Lineker a rappelé, à raison, que le buteur n’a que 19 ans, le Borussia Dortmund avait jeté de l'huile sur le feu.

Après la victoire à l’aller (2-1), le club de la Ruhr s’est fendu d’une pique sur les réseaux sociaux avec son "Et voilà" accompagnant une photo de la célébration zen de Erling Haaland. Idem pour le message chambreur d’Axel Witsel ironisant sur le nombre de buts marqués par son jeune coéquipier.

Surtout, le club allemand a jugé bon de poster ce mercredi une illustration d’Erling Haaland en méditation devant la Tour Eiffel. Une publication massivement partagée. Une pique qui aura probablement aidé à galvaniser les Di Maria, Paredes et autres Kimpembe ou Marquinhos.

Haaland victime d'un fake?

Ce mercredi, une publication attribuée à Erling Haaland aura aussi alimenté la colère des joueurs parisiens envers le BVB et le Norvégien. Mais le buteur scandinave a sans doute était là une victime collatérale d'un fake. Sur les réseaux sociaux, une photo du jeune homme est apparue avec pour inscription en évoquant Paris: "Ma ville, pas la vôtre". Si cette image ne semble pas avoir été réalisée par Haaland, les joueurs de Thomas Tuchel l'ont apparemment prise au premier degré, trouvant une autre source de motivation.

Preuve de son importance auprès des Parisiens, Neymar y a directement répondu après la qualification avec une nouvelle célébration zen. Le fil conducteur de cette double confrontation.

Jean-Guy Lebreton