RMC Sport

PSG-Dortmund: sur les traces d'Haaland à Bryne, son premier club

RMC Sport s’est rendu à Bryne, petite ville norvégienne où Erling Haaland a effectué ses premiers pas de footballeurs il n’y a pas si longtemps avant de devenir le redoutable attaquant du Borussia Dortmund qui défiera le PSG, mercredi en 8e de finale retour de la Ligue des champions (21h, en direct sur RMC Sport).

A lui non plus, on ne lui parle pas d’âge. Comme Kylian Mbappé, Erling Haaland ne se soucie pas de sa date de naissance (21 juillet 2000) depuis le début de sa carrière. Cela donne pourtant le vertige. En l’espace de quelques mois, l’attaquant danois est devenu l’un des plus redoutés d’Europe avec ses 40 buts en 32 matchs cette saison, dont son doublé en 8e de finale aller de la Ligue des champions entre le Borussia Dortmund et le PSG (2-1) il y a trois semaines. 

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder PSG-Dortmund en 8e de finale retour de la Ligue des champions

Quand il entrera dans un Parc des Princes désert mercredi pour le retour, le Norvégien ne pensera pas à ce qu’il faisait il y a moins de quatre ans. Le 12 mai 2016, il effectuait ses premiers pas avec les professionnels du club de Bryne FK en D2 norvégienne. Là où tout a commencé pour lui. Haaland n’y est pas né puisque c’est à Leeds, où évoluait alors son père Alf-Inge, qu’il a vu le jour avant de passer les premières années de sa vie à Manchester, où la carrière de son père a brutalement pris fin en 2003 (sur un tacle violent et assumé de Roy Keane lors d’un derby de Manchester).

Mais c’est bien à Bryne, petite ville de 12.000 habitants située sur la côte Ouest du pays à 300 kilomètres de la capitale Oslo, que tout a commencé pour lui dans le football. De retour en Norvège à 4 ans, il a intégré un groupe de 40 jeunes joueurs d’élite avant d’intensifier les entraînements à partir de 7 ans. Il y passera dix ans de sa vie.

-
- © -
-
- © -
-
- © -

"Il marquait des buts, il a développé une très bonne technique, une intelligence dans la surface, explique à RMC Sport, Alf Ingve Berndsen, son formateur au club. Dès le début, il avait une attitude de vainqueur. Il se consacrait beaucoup au football. Il avait des qualités techniques, tactiques et mentales. Quand il avait 12 ans, il était bon dans tous les autres compartiments du jeu. On savait qu’il allait devenir imposant et rapide."

"Sa façon de jouer est très similaire"

"Quand on regarde des vidéos de lui quand il avait 12/13 ans, et ce qu’il fait aujourd’hui, sa façon de jouer est très similaire", poursuit son formateur. Haaland a grandi sous les projecteurs et les grandes attentes de ma communauté de Bryne, étant le fils d’Alf-Inge, 116 matchs au club et une carrière aboutie en Premier League. "Son père n’est même pas intervenu une fois, explique Berndsen. Il était comme un père/footballeur modèle. Il était parfait. Il n’est jamais intervenu pour dire: 'vous devez faire comme ça'. Il ne mettait aucune pression."

Depuis, le papa a pris en charge la carrière de son fils et aurait touché une belle commission lors de son transfert au Borussia Dortmund en janvier dernier. Depuis son départ de Bryne en 2017, Haaland a déjà parcouru du chemin avec ses passages remarqués à Molde (2017-19), puis Salzbourg qu’il a quitté seulement six mois après son arrivée et ses débuts sensationnels. Bryne lui semble peut-être déjà loin. D’autant qu’il n’avait pas trouvé le chemin des filets en six rencontres. Inimaginable. 

NC