RMC Sport

Real-Chelsea: Werner vit très mal son gros raté, selon Tuchel

Timo Werner a confirmé ses difficultés dans le dernier geste cette saison avec un gros raté lors de Real-Chelsea (1-1), mardi. Thomas Tuchel a retrouvé son attaquant abattu à l’issue de la rencontre.

Chelsea a quitté Madrid en ballotage favorable (1-1), mardi après la demi-finale aller de la Ligue des champions. Malgré les Blues peuvent quand même nourrir de gros regrets. Car ils ont eu les occasions pour prendre un avantage bien plus flagrant après un début de match largement dominé mais gâché par des coups mal joués et une énorme occasion gâchée par Timo Werner (25 ans). A la 10e minute, l’attaquant allemand, seul dans les 5,50m a buté sur Thibaut Courtois. Si Christian Pulisic a finalement marqué quelques instants plus tard, l’attaquant allemand a eu du mal à se remettre de ce nouvel échec au cœur d’une première saison déjà ponctuée de nombreux ratés avec les Blues.

"Nous étions en colère sur le moment, c'est normal"

"Il a raté une grosse occasion à West Ham (0-1, le week-end dernier, ndlr), et une autre ici, a rappelé Thomas Tuchel à l’issue de la rencontre. Cela n'aide pas, mais ça n'aide pas non plus d’en pleurer ou de le regretter tout le temps. C'est comme ça. Il y a des millions de personnes qui ont des choses plus difficiles à gérer que des occasions manquées, c'est donc la bonne chose à propos du sport - personne ne se soucie de demain. Aujourd'hui, nous étions tristes, nous étions en colère sur le moment, c'est normal. Il est fâché. Il est peut-être déçu."

"Demain (mercredi), il a une journée libre et le lendemain, il doit relever la tête, a poursuivi l’entraîneur allemand. C'est un gars professionnel, un gars de haut niveau, il travaille dur. Il est aligné et à partir de là, nous y allons. Nous n'arrêterons jamais de pousser, nous n'arrêterons jamais de croire et j'ai le sentiment que tout le monde accepte la situation telle qu'elle est et en tant qu'attaquant c'est facile, vous marquez au prochain match et personne n'en parle."

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder les demi-finales de la Ligue des champions

Recruté 53 millions d’euros l’été dernier en provenance de Leipzig, Werner signe une première saison moyenne (11 buts en 45 matchs). Mardi, il a été remplacé la 66e minute après d’autres mauvais choix dans le dernier geste. Tuchel - qui regrette régulièrement le manque de réalisme de ses avant-centres - a lancé en pointe le milieu offensif Kai Havertz plutôt qu’Olivier Giroud ou Tamly Abraham, spécialistes du poste.

"Nous avons fait une très bonne première période, nous aurions dû la gagner, a encore regretté Tuchel. Malheureusement, nous avons été un peu malchanceux et nous avons manqué de sang-froid et de prise de décision dans la surface adverse. Peut-être que nous aurions pu sceller ce match très, très tôt dans la première demi-heure alors que nous jouions si fort."

NC