RMC Sport

Super League: Les clubs anglais se retirent, le projet explose en vol

48h après le lancement en grande pompe de la compétition, six clubs fondateurs se sont déjà désolidarisés.

Face aux manifestations, menaces, pressions politiques, ils ont finalement reculé. Mardi soir, 48h après le lancement de la Super League, les clubs anglais ont finalement annoncé leur retrait. Manchester City tout d'abord, puis peu de temps après, Liverpool, Manchester United, Arsenal et Tottenham publiaient eux aussi leur communiqué.

"Après vous avoir écouté, ainsi que la communauté élargie du football ces derniers jours, nous nous retirons de la Super Ligue envisagée. Nous avons fait une erreur et nous nous excusons pour cela", ont même tweeté les Gunners d'Arsenal, alors que Chelsea, dernier club anglais encore impliqué, devrait bientôt leur emboîter le pas, selon les médias.

Six survivants, pour combien de temps?

Après ces annonces, il ne resterait que six clubs impliqués dans la Super Ligue: le Real Madrid, le FC Barcelone, l'Atletico de Madrid, l'AC Milan, l'Inter Milan et la Juventus, mais là aussi les rumeurs de retrait, que ce soit pour l'Atlético de Madrid, l'AC Milan ou même le Barça, vont bon train et il est difficile d'imaginer comment la compétition pourrait perdurer avec les clubs restants.

Ce mardi, la Super League a commencé à êter brocardée par les joueurs et entraîneurs des équipes participantes. Prudemment, l'entraîneur de Liverpool, Jürgen Klopp avait confié ne pas avoir été "consulté" et se disait partisan de "l'aspect compétitif dans le football", à rebours d'une ligue privée composée de membres de droit.

Mardi soir et alors que les rumeurs de défection se multipliaient, ses joueurs ont publié sur Twitter un texte commun conclu par l'hymne d'Anfield, "You'll Never Walk Alone": "Nous n'aimons pas ça, nous ne voulons pas que ça arrive. C'est notre position collective. Notre engagement pour ce club et ses supporteurs est absolu et inconditionnel".

Chelsea, qui jouait ce mardi soir en Premier League a vu son car bloqué devant le stade par une manifestation de supporters contre le projet,a vec uen explosion de joie quand la nouvelle du retrait de Chelsea a commencé à circuler.

Dans la foulée, le Premier minsitre Boris Johnson, très investi dans le combat contre la Super League, avait salué les clubs qui semblaient vouloir abandonner le projet. "La décision, par Chelsea et Manchester City est --si elle est confirmée-- absolument la bonne, et je la salue", écrivait le Premier ministre britannique Boris Johnson sur Twitter, peu avant le communiqué des Citizens.

dossier :

La Super League

https://twitter.com/pierrekoetschet Pierre Koetschet Journaliste RMC Sport