RMC Sport

Super League: les joueurs des 12 clubs seront interdits d'Euro et de Coupe du monde, affirme l'UEFA

En marge de la présentation de la réforme de la Ligue des champions, le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin, a pris la parole pour annoncer ce que l'instance européenne avait précisé dimanche: les joueurs des 12 clubs qui ont annoncé la création de la Super League ne pourront pas participer à la Coupe du monde et à l'Euro.

L'UEFA avait annoncé la couleur dimanche soir, avant même que les 12 clubs sécessionistes n'annoncent la création de la Super League. Dans un communiqué publié hier en fin d'après-midi, l'instance qui dirige le football européen avait précisé que "les clubs concernés se verront interdire la participation dans toute autre compétition au niveau national, européen ou mondial, et leurs joueurs pourraient se voir refuser la possibilité de représenter leurs équipes nationales".

>> La crise de la Super League en direct

Les joueurs bannis de la Coupe du monde et de l'Euro

Aleksandr Ceferin a réitéré ces menaces de sanction ce lundi en début d'après-midi lors d'une conférence de presse audiovisuelle organisée par l'UEFA initialement pour présenter la nouvelle réforme de la Ligue des champions. Le président slovène de l'instance européenne a assuré que "les joueurs des équipes qui évolueront dans cette ligue fermée seront bannis de la Coupe du monde et de l'Euro".

Si ces sanctions venaient à être confirmées et appliquées rapidement, l'équipe de France pourrait être grandement impactée avec 15 joueurs concernés sur les 26 présents dans la liste de Didier Deschamps mi-mars. Pour mettre sa menace à exécution, l'UEFA devrait avoir besoin du soutien de la FIFA qui est en mesure d'interdire l'accès de joueurs à leurs sélections nationales. La mise e oeuvre de cette menace est donc encore en suspens.

Mais Ceferin a ensuite espéré que "ces équipes et ces joueurs soient exclus de toutes nos compétitions le plus tôt possible". Le président de l'UEFA compte peut-être dorénavant sur les fédérations nationales pour prendre des mesures à l'encontre des clubs concernés.

Relancé sur la mise en application de cette menace, Ceferin n'a pas donné de date précise: "Ce n’est pas encore clair. Cela fait partie de l’évaluation juridique. Mardi, nous avons des réunions avec le secrétaire général. C’est trop tôt pour savoir exactement ce qu’il va se passer. Nous vous tiendrons au courant."

La C1 2020-2021 ira à son terme

Le visage fermé, Ceferin a lourdement taclé les douze clubs dissidents et a pris le temps de "remercier l'ensemble de la famille du football, les joueurs, les supporters, les entraîneurs, les clubs, excepté les douze". Le président slovène n'a en revanche pas annoncé de suspension de la C1 en cours, alors que Manchester City, Chelsea et le Real Madrid, trois des quatre demi-finalistes, font partie du projet de Super League.

dossier :

La Super League

DM