RMC Sport

PSG: le message fort d'Ander Herrera contre la Super League

Ander Herrera a posté un vibrant message ce lundi pour critiquer la création de la Super League. Le milieu du PSG a taclé la position de riches clubs qui privent les autres équipes du rêve européen.

La création de la Super League par douze clubs frondeurs a provoqué un tollé en Europe et même jusqu’au plus haut niveau de l’Etat français. La décision prise par les cadors du football continental d’entrer en guerre avec l’UEFA et de créer un concurrent à la Ligue des champions ne passe pas auprès de nombreux passionnés. Et parmi eux, Ander Herrera est le premier joueur du PSG à avoir réagi à la crise que traverse le foot européen.

>> La crise de la Super League en direct

"Je suis tombé amoureux du football populaire, avec le football des fans, et avec le rêve de voir le club de mon coeur affronter les meilleurs, a lancé le milieu basque de Paris dans un message posté ce lundi sur les réseaux sociaux. Si cette Super League européenne se produit, il en est fini de ces rêves. Les illusions des fans des équipes qui ne sont pas des géants d’être capable de gagner sur le terrain le droit de participer aux meilleures compétitions seront terminées."

>> Toutes les infos sur la Super League sont dans le direct RMC Sport

Herrera: "Des riches qui volent ce que le peuple a créé"

A l’image des deux violentes critiques formulées par Gary Neville contre la Super League et les dirigeants des clubs impliqués, Ander Herrera regrette l’avidité des frondeurs.

"J'aime le football et je ne peux pas rester silencieux face à cela, a poursuivi le Basque de 31 ans. Je crois en une Ligue des champions améliorée, mais pas aux riches qui volent ce que le peuple a créé, ce qui n'est rien d'autre que le plus beau sport sur notre planète."

Comme son milieu de terrain, passé notamment par les clubs de Saragosse ou de Bilbao en Liga, le PSG reste pour l’instant opposé à la Super League. Approché par les frondeurs, le club francilien a choisi de rester fidèle à l’UEFA et à la Ligue des champions.

Après de la démission du président turinois Andrea Agnelli, Nasser al-Khelaïfi a également vu son statut au sein de l’Association européenne des clubs (ECA) être renforcé. Néanmoins, malgré l’opposition du Paris Saint-Germain, la Super League aimerait toujours accueillir au moins deux clubs tricolores chaque année.

>> PSG-Manchester City, c’est le 28 avril dès 21h sur RMC Sport 1

Après Ander Herrera, Mesut Özil y est lui aussi allé de son message pour tacler la Super League. Transféré d'Arsenal (membre fondateur de la nouvelle compétition) à Fenerbahce (habitué de la Ligue des champions), le milieu offensif allemand d'origine turque a rappelé l'importance de la C1 pour les supporters et pour les fans.

"Les enfants grandissent en rêvant de gagner la Coupe du Monde et la Ligue des Champions - pas la Super League, a tweeté le champion du monde 2014. Le plaisir des grands match est qu’ils n'interviennent qu’une ou deux fois par an, pas chaque semaine. Vraiment difficile à comprendre pour tous les fans de football..."

dossier :

La Super League

JGL