RMC Sport

Super League : "Nous sommes heureux car le football gagne", lance Fernandinho

Au sortir de la victoire de Manchester City sur la pelouse d'Aston Villa (2-1), Fernandinho est revenu sur le début de semaine agité avec la Super League. Le Brésilien s'est réjoui de la décision de Manchester City de se retirer du projet.

L'annonce de la création de la Super League a provoqué un tremblement de terre dans le monde du football. Mais le projet de cette nouvelle compétition européenne ambitieuse a rapidement pris du plomb dans l'aile, seulement quelques jours après.

>> La crise de la Super League en direct

Figurant parmi les 12 clubs frondeurs, Manchester City a pris la décision de rapidement se retirer du projet et a été le premier club à statuer officiellement sur sa décision. Les Cityzens ont lancé un véritable mouvement que la totalité des clubs anglais ont décidé de suivre.

Au coeur même de l'actualité agitée de ces derniers jours, Fernandinho est revenu sur cet épisode un peu particulier au sortir de la victoire de Manchester City face à Aston Villa ce mercredi soir (2-1). Au micro de Sky Sports, le Brésilien a confié sa satisfaction de voir son club quitter la Super League.

"Cela a a été fou. Depuis samedi, après la défaite de Chelsea en demi-finale de la FA Cup, les gars étaient un peu abattus. Lundi, cette Super League est apparue, nous étions un peu surpris, mais au final, je pense que c'était la bonne chose à faire de se retirer. Je pense que tous ceux qui aiment le football n'ont pas soutenu la Super League, y compris nos joueurs et notre club. Nous sommes très heureux maintenant parce que tout a changé."

Les joueurs avaient prévu de communiquer publiquement

Présent mercredi soir pour accorder une interview à La SER, Florentino Perez a pointé du doigt l'attitude d'un des clubs anglais qui doutait fortement du projet et qui a transmis ce sentiment aux autres.

Alors que Manchester City a été le premier club à annoncer son désir de quitter la Super League officiellement et que Pep Guardiola a lui aussi tenu un discours d'opposition à la compétition, on peut imaginer que le président du Real Madrid visait les Skyblues.

Reste que les joueurs de Manchester City voulaient aussi communiquer contre la Super League selon Fernandinho. Le Brésilien a toutefois indiqué que ses coéquipiers et lui s'étaient résolu à attendre les déclarations du club.

"Bien sûr, c'était une situation difficile. Vous voulez juste vous renseigner auprès des personnes au sommet du club pour savoir pourquoi ils sont là, avec les autres clubs. Nous voulions dire que nous étions contre, mais nous avons discuté avec les joueurs et nous avons tous accepté d'attendre le club et la déclaration."

Luca Demange