RMC Sport

Valence-Atalanta: un huis clos avec la statue d’un supporter et une étrange bande-son

Lors de la victoire de l'Atalanta Bergame à Valence (3-4), mardi soir en huitièmes de finale retour de la Ligue des champions, une bande-son avec des chants de supporters espagnols a été diffusée dans le stade pour ajouter de l'ambiance à ce match disputé à huis clos en raison de l'épidémie de coronavirus.

Un subterfuge habile et même bienvenu? L'Atalanta Bergame s'est qualifiée pour les quarts de finale de la Ligue des champions, en s'imposant mardi soir sur la pelouse du Valence CF (3-4). Le match s'est disputé sans public dans le stade de Mestalla, à cause des mesures prises par les autorités locales pour endiguer l'épidémie de coronavirus. Le seul "supporter" dans les tribunes était la statue en bronze de Vicente Navarro Aparicio, aficionado aveugle décédé en 2019 auquel le club andalou rend hommage. Pourtant, la première période ne s'est pas déroulée dans l'habituel silence qui va de pair avec un huis clos.

Dès les premières minutes du match, des chants de supporters espagnols se sont fait entendre au sein du stade. Ce bruit de fond, rendant le match bien plus plaisant à suivre à la télévision, semblait dans un premier temps venir de l'extérieur où s'étaient rassemblés des dizaines de fans andalous avant le coup d'envoi. Ils avaient d'ailleurs su mettre de l'ambiance à l'arrivée des joueurs du club ché, en criant "Si se puede" ("Oui, on peut le faire") ou en reprenant en choeur le nom des titulaires.

>> Abonnez-vous aux offres exclusives RMC Sport pour reegarder la Ligue des champions

Silence après la pause

Mais au fur et à mesure, les commentateurs se sont interrogés sur la provenance de ces chants qui semblaient enregistrés et diffusés par les hauts-parleurs du stade, comme l'a souligné El Imparcial. Ce soupçon s'est finalement confirmé en seconde période, durant laquelle les chants n'étaient plus du tout audibles. L'UEFA a d'ailleurs donné son feu vert pour que Valence fasse usage d'une bande-son d'ambiance, selon AS.

Le silence et les cris des joueurs ont repris le dessus et ont même permis de discerner des chants de supporters très lointains, vraisemblablement des irréductibles qui ont tenus à rester aux abords du stade. L'agence de presse espagnole EFE, citée par le quotidien La Vanguardia, rapporte d'ailleurs que la très grande majorité des supporters ayant fait le déplacement sont finalement partis quelques minutes avant le coup d'envoi.

Cette ambiance morne de la seconde période semble donc être le véritable aperçu du huitième de finale retour PSG-Dortmund qui se disputera également à huis clos au Parc des Princes, mercredi soir (21h sur RMC Sport 1). Des supporters membres du Collectif Ultras Paris (CUP) ont malgré tout annoncé leur intention de se rassembler devant l'enceinte de la Porte de Saint-Cloud en début de soirée.

JA