RMC Sport

Zénith-OL: "On n'a pas perdu à cause de ça", Garcia refuse la polémique du VAR

L'OL voit ses chances de qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions amoindries, après sa défaite sur le terrain du Zénith ce mercredi (2-0), lors de la cinquième journée. Malgré une polémique sur l'ouverture du score et des absents de marque, Rudi Garcia ne se cherche pas d'excuses.

La tâche s'annonce compliquée pour l'OL, battu ce mercredi sur le terrain du Zénith (2-0) lors de la cinquième journée de la phase de poules de la Ligue des champions. En effet, Lyon devra s'imposer contre Leipzig et compter sur des contre-performances de ses adversaires dans le groupe pour voir les huitièmes.

Si les Rhodaniens n'ont pas fait un grand match à Saint-Pétersbourg, l'ouverture du score russe a tout de même été entachée d'une faute et aurait, selon nos arbitres consultants, dû être refusée. Mais Rudi Garcia, interrogé à chaud par RMC Sport, a refusé de se cacher derrière cette excuse.

>>> Cliquez ici pour vous abonner à RMC Sport et profiter en exclusivité de la Ligue des champions

"On a été trop pauvre techniquement..."

"Je ne veux pas entrer dans ces débats-là, j’ai toujours été pro-VAR donc maintenant qu’il y a cet outil, on fait confiance aux arbitres, a réagi le technicien lyonnais. Tout n’est pas parfait évidemment, mais ce soir on n’a pas perdu à cause de ça." Pour Garcia, c'est davantage l'animation qui a posé problème. "Je trouve qu’en première période on a été trop pauvre techniquement, on a manqué de sang froid pour sortir un peu mieux les ballons de derrière, regrette-t-il. On a les moyens techniques pour faire mieux avec cette équipe, quand bien même on avait des absents."

Des absents (Depay, Aouar, Mendes, Terrier) qui l'ont contraint à remodeler son onze de départ, et à aligner, à la surprise générale, le défenseur belge Jason Denayer en milieu de terrain. "Je ne regrette pas ce choix, assure Garcia. Jason doit apporter son expérience, et franchement ça s’est bien passé pour lui au milieu. Après, derrière on était un peu moins rapides avec Marcelo et Andersen, mais on a perdu sur un coup de pied arrêté et un tir contré, donc ça n’aurait pas changé grand-chose que Jason soit derrière à ce moment-là."

A.Bo avec S.Carneiro