RMC Sport

Drogba : "Mourinho et Abramovitch ont changé ma vie "

Didier Drogba

Didier Drogba - AFP

A l’occasion de la sortie de son livre, « Autobiographie d’un joueur engagé », l’attaquant de l’Impact de Montréal et ancienne idole de l’OM et de Chelsea Didier Drogba était l’invité de l’After sur RMC. L’occasion de revenir sur sa glorieuse carrière et d’évoquer aussi l’avenir.

Didier Drogba, dans votre livre, « Autobiographie d’un joueur engagé », vous évoquez votre enfance heureuse en Côte d’Ivoire. Votre personnalité vient-elle en partie de là ?
Oui, c’est la base de mon état d’esprit, de ma personnalité. Je n’ai pas passé beaucoup de temps là-bas lorsque j’étais jeune mais je me souviens de la joie de vivre, des parties de foot avec mes cousins et mes amis. Ça a conditionné mon état d’esprit et mon envie de toujours être joyeux.

Vous avez failli signer au PSG en arrivant en France ?
(Il rit) Non, non, non ! J’ai failli signer là-bas quand j’étais à Levallois en région parisienne au début de ma carrière professionnelle.

>> A lire aussi : MLS - Le triplé de Drogba relance Montréal

C’est à Guingamp et à l’OM que votre carrière décolle vraiment…
Oui, il y a eu aussi l’apprentissage au Mans où j’ai commencé à comprendre ce qu’était le métier de footballeur. Auparavant, c’était plus un jeu, une passion. Mon passage au Mans m’a vraiment fait comprendre que c’était un métier, qu’il fallait s’investir à 100% voire plus pour obtenir des résultats. A Guingamp et Marseille, je n’ai fait que récolter les fruits de tout le travail accompli au Mans.

Après l’OM, vous rejoignez Chelsea où vous rencontrez José Mourinho et Roman Abramovitch, deux personnes importantes pour vous…
Ce sont deux personnes qui ont une place spéciale dans mon histoire. Ils ont changé ma vie sur le plan sportif et aussi personnel. Sportivement, j’ai remporté beaucoup de titres avec ce club, beaucoup de distinctions collectives et individuelles.

Racontez-nous ce départ de l’OM pour Chelsea…
J’en parle beaucoup dans mon livre. Quitter Marseille ne faisait pas partie de mes plans. C’est là qu’on prend conscience que le football n’est pas seulement un sport, c’est aussi un business. Souvent, les joueurs prennent une décision qui arrange le club. Ça a été un moment clé dans ma façon de voir le football. Je découvrais.

A lire aussi>> Mercato : Aaron Leya Iseka, le frère de Michy Batshuayi, prêté à l’OM

On a souvent parlé d’un retour à l’OM…
On en a parlé dès ma première année à Chelsea. Ça ne s’est jamais fait. Sincèrement, je ne sais pas pourquoi.

Vous en aviez envie ?
Il faut poser la question aux dirigeants. Ils savent très bien ce que je ressens pour Marseille. Les supporters le savent aussi. On ne peut pas être le seul à vouloir revenir dans un club. Beaucoup de paramètres entrent en ligne de compte. La vie continue. J’ai encore plein de challenges devant moi. Peut-être qu’un jour je reviendrai dans ce club d’une manière ou d’une autre.

Quid de votre avenir justement ?
Je ne sais pas encore. J’y travaille. J’espère avoir une réponse bien définie sur ce que je vais faire dans les mois à venir. J’ai des petites idées.

José Mourinho est-il l’homme de la situation pour redonner des couleurs à Manchester United ?
Il l’a été dans beaucoup de clubs, à Porto, Chelsea, au Real Madrid, à l’Inter… Alors pourquoi pas avec Manchester United ? 

A lire aussi>> Pour Drogba, "Cristiano Ronaldo mérite le Ballon d'Or"

La rédaction avec l'After