RMC Sport

MLS: L'Inter Miami forcé à changer de nom juste avant le début du championnat ?

Alors que la MLS, le championnat nord-américain, doit reprendre le 29 février, une franchise pourrait être confrontée à un sacré problème. L’Inter Miami, détenu en partie par David Beckham, pourrait ainsi être contraint de changer de nom à la suite d’une action en justice menée par… l’Inter Milan.

Le début d’un bras de fer juridique entre deux clubs séparés par près de 8.000 kilomètres. Alors que la nouvelle franchise floridienne doit faire ses premiers pas en MLS d'ici quelques semaines, l’Inter Miami pourrait déjà faire face à son premier gros souci extra-sportif avant même d’avoir foulé les terrains. La franchise a en effet perdu une première bataille face à l’Inter Milan pour un problème... de nom.

Un brevet déposé en 2014 au cœur du litige

Le club italien mène une action en justice contre la ligue américaine, faisant valoir que le terme "Inter" est automatiquement rattaché à Milan. L’institution intériste a déposé une demande de brevet et de marque en 2014 afin que l’Inter devienne sa marque exclusive sur le territoire des États-Unis. Mais la MLS a déposé une motion d’opposition. La ligue se défend en prenant pour exemples d’autres clubs dont le nom commence par "Inter" (Turku en Finlande, Leipzig en Allemagne) et dont l’usage est purement et simplement descriptif.

L’USPTO, bureau américain des brevets et des marques déposées aux USA, a rejeté la demande de Miami qui a avancé l’argument juridique d'un faible risque de confusion. La MLS devrait faire appel mais il y a peu de chances que l’USPTO reconsidère celui-ci. Après avoir connu des difficultés pour trouver un stade, Beckham et son club doivent faire face à un nouveau problème. Le premier match de Miami doit avoir lieu le 1er mars. Avec quel nom?

dossier :

David Beckham

Walid Kachour