RMC Sport

Montréal: la petite correction de Thierry Henry sur sa main contre l'Irlande

Lors de sa présentation comme entraîneur de l'Impact de Montréal, ce lundi, Thierry Henry a corrigé un journaliste qui évoquait son "but contre l’Irlande", en 2009. Il a aussi donné son avis sur l’utilisation du VAR, qu’il estime trop lent et qui aseptise les réactions après un but.

Présenté à la presse en tant que nouvel entraîneur de l’Impact de Montréal, ce lundi au Québec, Thierry Henry a eu à se remémorer un lointain souvenir avec l’équipe de France. L’ancien international tricolore a ainsi dû corriger le journaliste qui lui rappelait que c’était ce lundi "le dixième anniversaire de [son] but" face à l’Irlande, en 2009. "Ah non, je n’ai pas marqué, a corrigé le coach de 42 ans devant une salle de presse hilare. C’est Gallas qui a marqué, c’est important de le dire."

"Le VAR tue l'explosion de joie"

Egalement interrogé sur l’utilisation du VAR, l’ancien entraîneur de l’ASM n’en garde visiblement pas que de bons souvenirs, là non plus. "J’ai dû subir ça à Monaco, où pendant un match où on a subi un penalty, il n’a pas fonctionné pendant sept minutes (défaite 1-5 contre Strasbourg en janvier dernier, ndlr). C’était très bizarre parce que l’équipe adverse a pu en profiter, mais nous, on n’a pas pu", a-t-il lâché, amer, avant de regretter que son utilisation prenne "énormément de temps".

"Ça tue ce que l’on aime dans le jeu, l’explosion de joie, a-t-il poursuivi. Et après, sur le deuxième coup, l’explosion n’est plus la même. (…) Mais à l’arrivée, si ça reste la bonne décision, c’est quand même important. Est-ce qu’on pourrait aller plus vite ? Il y a encore plein de trucs qui ne sont pas encore bien réglés, mais c’est un début aussi, et il faut aussi laisser le temps que tout ça rentre dans l’ordre."

dossier :

Thierry Henry

Romain DAVEAU (@daveauromain)