RMC Sport

Müller Ballon d’Or, le PSG…: Thierry Henry, consultant déjà incisif

Thierry Henry

Thierry Henry - AFP

DOCUMENT RMC SPORT - Invité exceptionnel du TP Show ce lundi sur RMC, Thierry Henry s’est livré à cœur ouvert sur son amour du jeu en prenant fait et cause pour Thomas Müller, oublié, selon lui, de la lutte au Ballon d’Or. Il s’interroge également sur la capacité du PSG à mener de front Ligue des Champions et Championnat. Des avis tranchés qui le propulsent déjà dans sa nouvelle vie de consultant.

Parler sport avec Thierry Henry, c’est l’assurance de discussions animées et à rallonge. Tout au long de sa carrière à laquelle il a mis fin la semaine dernière, l’ancien international s’est intéressé de très près au football et au sport en général. Et notamment au basket dont il est un fan inconditionnel. Une passion qu’il partage avec Tony Parker dont il était l’invité exceptionnel ce lundi soir sur RMC dans le TP Show. Passionnant, l’échange entre les deux champions s’est étiré, débordant allègrement sur le découpage minuté d’une émission de radio, au grand bonheur des passionnés de jeu. Avant de quitter l’antenne pour suivre Stoke City-Chelsea, « Titi », qui a récemment dévoré un match de FA Cup entre Scunthorpe United et Worcester City, a pris le temps de commenter l’actualité du moment.

Avant cela, il a prévenu : « vous avez du temps ? ». « Je regarde les matches de football, quel que soit le niveau, pour apprendre quelque chose, explique-t-il. Pour moi, c’est logique. Il y a peut-être quelque chose que j’ai raté et que je ne sais pas. » Une discipline qui lui colle à la peau et qui sied parfaitement à son nouveau costume de consultant chez Sky Sport. Un rôle qu’il endossera dès le mois de janvier. Et le ton est déjà donné.

« Je ne comprends pas pourquoi Thomas Müller n’est pas là »

Interrogé sur son favori à l’élection du futur Ballon d’Or, « Titi » s’agace. « Je ne comprends pas pourquoi Thomas Müller n’est pas là. Messi et Ronaldo sont extraordinaires. Ce qu’ils font, c’est inhumain et c’est du jamais-vu. Neuer mérite d’être là aussi. Mais j’ai une pensée pour Müller, reprend-il. C’est mon gars ! Oui, il ne fait pas de passements de jambes, il ne fait pas de petits ponts mais il en est à 10 buts de Coupe du monde et il est champion du monde, champion d’Allemagne avec le Bayern et il perd en demi-finales de la Ligue des Champions. Pourquoi il n’est pas là ? »

Deuxième de ce classement en 2003, « Titi » ne s’éternise pas sur son cas (« Au départ, je ne comprenais pas », confesse-t-il) puis embraie. « Sur les dernières années du Ballon d’Or, il n’y a pas un Espagnol qui l’a gagné, s’étrangle la recordman de buts en équipe de France. Tu gagnes Euro-Coupe du monde-Euro et il n’y pas un Espagnol qui a gagné le Ballon d’Or. En plus, ils jouent au Barça et au Real avec qui ils gagnent des titres… Il faut m’expliquer ! »

« Le PSG peut battre Chelsea »

Il conclut son intervention par son regard avisé sur le championnat de France et la lutte pour le titre. « Tout dépend si le PSG va loin en Champions League. Le PSG peut battre Chelsea, sur deux matches tout peut arriver. Pour le titre de champion de France, tout dépend de ce qu’ils feront en Champions League. Parce que ça te bouffe de l’énergie et le cerveau avec tous les voyages. S’ils perdent des points en championnat et que des équipes creusent l’écart ça peut être compliqué. Parce que Lyon ne joue plus rien. Attention. » Paris est prévenu.

NC avec le TP Show